Fil de contenus

Le temps supplémentaire obligatoire (TSO) ne prend pas de vacances

Le temps supplémentaire obligatoire (TSO) ne prend pas de vacances

Une offensive estivale pour sensibiliser la population à la réalité des professionnelles en soins, signée upperkut.

La Fédération Interprofessionnelle de la Santé du Québec (FIQ) a lancé, en collaboration avec l’agence upperkut, une campagne de sensibilisation web qui montre les effets qu’a le recours au TSO dans le quotidien des professionnelles en soins du Québec.

«Nos membres sont épuisées. On parle de TSO depuis plusieurs années, et rien ne semble changer. Le 8 avril dernier, nous avons tenu une journée nationale de mobilisation, et rien n’a encore bougé. On veut donc profiter de l’été pour maintenir la pression et parler directement à la population, afin qu’elle comprenne et qu’elle appuie nos démarches pour mettre fin au TSO. Le TSO, ça a assez duré!», plaide Hugo Desgens, conseiller syndical à la FIQ et responsable de la campagne.

Cette campagne de sensibilisation populaire vise à faire pression sur le gouvernement du Québec afin qu’il respecte ses engagements envers les professionnelles en soins. Elle s’ajoute aux activités de mobilisation que la FIQ mène sur le terrain avec ses équipes locales tout au long de l’été.

«En misant sur cinq situations bien concrètes issues du quotidien des professionnelles en soins, notre objectif est de toucher les citoyens et les citoyennes et les faire réagir. Ce que les professionnelles en soins subissent au quotidien est innaceptable!», explique Marc Desnoyers, directeur du compte à l’agence.

Les cinq situations qui sont illustrées concernent les animaux de compagnie, les activités sportives des enfants, la présence familiale auprès des poupons, la décision d’avoir des enfants et la vie de couple.

La campagne se déploie en visuels statiques et animées sur Facebook, Instagram et en bannières programmatiques sur différents sites web partout au Québec.

À PROPOS DE LA FIQ
La FIQ est une organisation syndicale qui compte près de 76 000 membres infirmières, infirmières auxiliaires, inhalothérapeutes et perfusionnistes cliniques œuvrant dans les établissements de santé aux quatre coins du Québec. La FIQ est une organisation féministe, composée à plus de 90 % de femmes, vouée à la défense de ses membres, mais également à celle des patient-e-s et du réseau public de santé.

Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension passe au 30 km/h

Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension passe au 30 km/h

Si vous avez circulé dans l’arrondissement de Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension ces derniers mois, vous aurez sans doute aperçu une campagne publicitaire, conçue par Upperkut, qui rappelle aux automobilistes de ne pas dépasser les 30 km/h dans les rues du quartier. Cette campagne, visible entre autres dans les abribus et sur certains panneaux d’affichages électroniques du quartier, présente un odomètre qui ne dépasse pas la nouvelle limite de vitesse de 30 km/h. Les réseaux sociaux ont également été mobilisés et des bannières web ont été produites.

«On sait que les élu.e.s de la Ville de Montréal, et tout particulièrement celles et ceux de l’arrondissement de Villeray-Saint-Michel-Parc-Extension, font de la sécurité des piétons et des cyclistes une priorité, tout en préservant la mobilité. L’objectif est de réduire à zéro le nombre de victimes d’accidents graves ou mortels dans le quartier. La campagne que nous avons élaborée devrait contribuer à sensibiliser les usagers du réseau routier et amener un changement de comportement. On ne transige pas avec la sécurité des personnes les plus vulnérables», explique Marc Desnoyers, directeur du compte à l’agence.

La SPCA de Montréal souligne ses origines pour son 150<sup>e</sup> anniversaire

La SPCA de Montréal souligne ses origines pour son 150e anniversaire

La Société pour la prévention de la cruauté contre les animaux de Montréal (SPCA) lance une campagne signée Upperkut, en collaboration avec Consulat, pour célébrer son 150e anniversaire. Pour ce faire, la campagne évoque l’histoire de la Société en recréant des photos d’époque.

Upperkut a choisi, pour l’occasion, de rappeler le passé de la SPCA et de Montréal, en recréant des photos d’époque mettant en scène différents animaux: chien, coq et vache. L’objectif: démontrer que la SPCA protège tous les animaux.

«Nous avons voulu souligner le profond enracinement de la SPCA dans la communauté montréalaise depuis 150 ans. L’histoire de Montréal, c’est aussi l’histoire de notre relation avec les animaux, indispensables pendant de nombreuses années pour les travaux agricoles et pour se déplacer, souligne Elizabeth Brosseau, responsable du projet. C’est pourquoi nous avons tenu à mettre en valeur ce patrimoine méconnu à l’aide d’images fortes, parlantes et vraies.»

Les portraits mettent en scène trois employées. Élise Desaulniers, directrice générale de la SPCA de Montréal, indique que «la séance photo a permis de mobiliser et de mettre en valeur des membres de notre personnel dont le travail est souvent invisible. La SPCA a toujours puisée sa force au sein des membres de son équipe et c’est ainsi que l’organisation a traversé les cent cinquante dernières années. On trouvait important de mettre cet élément de l’avant.»

La campagne vivra sous plusieurs formats d’affichage extérieur, dans la presse écrite et sur les médias sociaux. Un livre qui raconte l’histoire de la SPCA paraitra également aux éditions Somme Toute le 7 mai prochain.

À PROPOS DE LA SPCA DE MONTRÉAL
À propos de la SPCA de Montréal – Fondée en 1869, la Société pour la prévention de la cruauté envers les animaux (mieux connue maintenant sous l’appellation SPCA de Montréal) a été la première organisation vouée au bien-être animal au Canada. Célébrant cette année ses 150 ans, elle est aujourd’hui le plus grand organisme de protection des animaux au Québec, s’exprimant en leur nom partout où règne l’ignorance, la cruauté, l’exploitation ou la négligence.

À PROPOS DE CONSULAT
Consulat est une agence de création et de production visuelle fondée par des artistes. Ses photographes, réalisateurs et directeurs photo partagent une passion commune, celle de créer des images marquantes. La vision créative et singulière de ses équipes est toujours au premier plan de ses réalisations. Consulat offre des solutions de production complètes et modulables au service des idées.

Continuons de nous battre pour nos conditions de travail, pour nos élèves et pour l’école publique.

Continuons de nous battre pour nos conditions de travail, pour nos élèves et pour l’école publique.

La Fédération autonome de l’enseignement (FAE) lance un nouveau message publicitaire, signé par l’agence Upperkut, qui vise à valoriser la profession enseignante. La campagne cherche à démontrer la grande résilience dont les profs font preuve dans l’exercice de leurs fonctions. Elle utilise la métaphore de l’arène de boxe afin d’illustrer les durs coups qui leur sont portés depuis plusieurs années.

«Le spot publicitaire présente une enseignante seule dans l’arène. Elle résiste aux critiques qu’elle reçoit à l’endroit de son travail, tout en restant debout, fière, digne et solide, comme tous les profs du Québec», explique Marc Desnoyers, directeur du compte à l’agence.

«Les enseignantes et les enseignants mènent, jour après jour, un inlassable combat pour donner une éducation de grande qualité aux jeunes du Québec. Avec cette campagne, nous tendons la main à la population pour lui demander d’appuyer les profs dans leur lutte pour des conditions de travail plus justes», précise Sylvain Mallette, président de la FAE.

Upperkut signe la conception et la production du message télé. La campagne sera diffusée en janvier à la télévision ainsi que sur le web.

Vous pouvez visionner la vidéo ici.

À PROPOS DE LA FAE

La FAE regroupe huit syndicats qui représentent près de 38 000 enseignantes et enseignants du préscolaire, du primaire, du secondaire, de l’enseignement en milieu carcéral, de la formation professionnelle, de l’éducation des adultes et le personnel scolaire des écoles Peter Hall et du Centre académique Fournier, ainsi qu’un millier de membres de l’Association de personnes retraitées de la FAE (APRFAE).

Un nouveau site pour la FTQ

Un nouveau site pour la FTQ

Upperkut a été mandatée pour revoir entièrement le site web de la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ).

L’agence a donc collaboré à la refonte afin de mieux servir les 600 000 membres de la Fédération.

Depuis le lancement du nouveau portail, la FTQ peut maintenant communiquer plus efficacement et s’adapter à tous les types d’appareils utilisés par les visiteurs, qu’il s’agisse d’ordinateurs, de tablettes ou de téléphones intelligents.

Le nouveau site se devait de mieux représenter tous les éléments qui composent la FTQ, accorde une part importante au contenu provenant des conseils régionaux et des syndicats affiliés.
L’outil, qui est optimisé pour les moteurs de recherche et pour le partage sur les médias sociaux, a d’ailleurs été conçu dans l’optique de permettre aux différents administrateurs de tous les sites associés à ftq.qc.ca de gérer facilement leurs données et leurs publications de façon autonome et sécuritaire.

Tant par son design que par son architecture, ce nouveau site a pour objectif de mieux représenter l’ensemble de la grande famille de la FTQ en accordant une part importante au contenu issu des conseils régionaux et des syndicats affiliés.

Avec le nouveau site, on pourra d’autant plus parler d’une force en action sur le Web.

Aller au site

SpeakVert: quand des voix s’unissent par respect pour notre langue et notre environnement

SpeakVert: quand des voix s’unissent par respect pour notre langue et notre environnement

En février dernier, de nombreuses voix de tous horizons s’élevaient pour lancer un message d’indignation et d’opposition face à l’Office national de l’énergie (ONÉ) du Canada. Upperkut a contribué à ce que le message soit vu, lu et entendu.

Plus d’une vingtaine de groupes citoyens, agricoles, environnementaux, syndicaux et de défense de la langue française se sont levés d’une voix commune sous la bannière
« SpeakVert ! » pour s’opposer au refus de l’ONÉ de fournir aux citoyens francophones du Québec une traduction officielle des 30 000 pages déposées en anglais seulement par TransCanada au sujet du projet d’oléoduc Énergie Est, qui touchera plus de 2000 propriétaires fonciers au Québec, sans compter un grand nombre de communautés.

Upperkut a donc développé la signature graphique de #SpeakVert, ainsi qu’un site Web et des outils de promotion de la cause sur les médias sociaux. L’agence, qui a assuré les relations de presse pour les différents événements liés à la campagne, a permis à la coalition de bénéficier d’une excellente couverture médiatique. En plus d’avoir vu leur cause traitée à la radio et dans les journaux (Le Devoir, La Presse Canadienne, etc.), les porte-parole de #SpeakVert ont été entendus sur un bon nombre de chaînes télévisées (Radio-Canada, TVA, LCN, Canal Argent, etc.).

Le regroupement, non partisan, a entrepris de déployer diverses actions citoyennes afin de mettre pression sur l’ONÉ pour qu’il suspende les processus en cours tant et aussi longtemps qu’une documentation finale et complète du projet Énergie Est ne sera pas disponible en français également.

Les nombreux organismes appuyant le front commun sont : l’Association des propriétaires privés, agricoles, acéricoles et forestiers (ApPAF), l’Association québécoise de lutte contre la pollution atmosphérique (AQLPA), la Coalition Vigilance Oléoduc, la Confédération des syndicats nationaux (CSN), le Conseil central Montréal métropolitain de la CSN, le chapitre montréalais du Conseil des Canadiens, la Coalition québécoise pour une gestion responsable de l’eau Eau Secours!,ENvironnement JEUnesse (directeur général : Jérôme Normand), Équiterre, la fondation David Suzuki, Greenpeace Canada, Mouvement STOP oléoduc, Nature Québec, les Pétroliques Anonymes, le Regroupement national des conseils régionaux de l’environnement, le Regroupement vigilance hydrocarbures Québec, Sierra Club Québec, la Société pour la Nature et les Parcs Québec, la Société Saint-Jean Baptiste (SSJB) de Montréal, les SSJB de la Maurice et du Centre-du-Québec, la Société pour vaincre la pollution.

La création en temps de crise sociale

La création en temps de crise sociale

Le Centre de design de l’UQAM présentait Création en temps de crise sociale, une exposition rétrospective du travail de l’École de la Montagne Rouge dont les affiches et les slogans sont devenus emblématiques du Printemps érable. Upperkut est fière d’être partenaire de cette exposition et d’avoir été mandatée par le Centre de design pour développer et déployer une stratégie de mobilisation sur les réseaux sociaux.

L’exposition a présenté une vue d’ensemble des œuvres réalisées de février à septembre 2012. Affiches, esquisses, photographies, vidéos, scénographie, expérimentations et documentations historiques illustraient le processus de création dans une perspective sociale d’espoir.

L’École de la Montagne Rouge s’est inspirée de l’université expérimentale Black Mountain College fondée en Caroline du Nord aux États-Unis dans les années 30, dans la lignée éminente du Bauhaus allemand. Cherchant à déconstruire les hiérarchies entre les arts, elle a considérablement marqué l’histoire de l’art du XXe siècle. C’est le Black Mountain College qui aurait inventé  la première « performance interactive » de l’histoire de l’art.

Cette organisation étudiante créative a produit, en à peine six mois, un corpus impressionnant d’artéfacts, dont une partie s’est faite connaître du public dans les différentes manifestations. Une façon alternative de laisser une trace de ce Printemps québécois dans notre grand livre d’histoire.