Fil de contenus

Langue à l’ouvrage – Migrer vers le français au travail
Langue à l’ouvrage – Migrer vers le français au travail

Langue à l’ouvrage – Migrer vers le français au travail

Une campagne numérique et une séance en direct pour la première du documentaire.

Upperkut lançait, le 11 mai dernier, une campagne pour la sortie du film produit par la Fédération des travailleurs et des travailleuses du Québec (FTQ) et Casadel Films sur la francisation des personnes immigrantes au travail. C’est à l’occasion de la journée internationale du vivre-ensemble en paix du 16 mai dernier que la FTQ invitait les gens à la première de « Langue à l’ouvrage – Migrer vers le français au travail ». Cette séance en direct s’est tenue via un événement Facebook et a également généré une discussion sous forme de webinaire avec l’équipe de production et de plusieurs protagonistes du documentaire.

«Langue à l’ouvrage», ce sont les histoires d’Ingrid, de Jymer, de Mario et d’Omar qui, avec leur courage et leur motivation, sont devenus des modèles de persévérance. Aidés dans leur démarche par des syndicalistes, des enseignantes et des employeurs, ils parviendront avec dignité à «migrer vers le français».

«À la FTQ, on voulait montrer la réalité de travailleuses et travailleurs immigrants dans leur apprentissage du français, les retombées positives occasionnées par cet enseignement de même que l’implication des syndicats locaux dans ces milieux de travail. Avec Alexis Chartrand et Patrick Francke-Sirois de Casadel films, on a collaboré avec différents acteurs du milieu, un peu partout au Québec pendant 2 ans pour produire ce documentaire sur le phénomène du français comme agent liant des communautés, au travail comme à l’épicerie (…). On a choisi l’agence Upperkut afin de nous aider à trouver une identité et une stratégie de diffusion adaptée à la nature du film et à la situation actuelle. Ultimement, on voulait mettre le travail de ces personnes-là en valeur» mentionne Gilles Grondin, conseiller syndical au service de la francisation de la FTQ.

La campagne promotionnelle, planifiée en mars dernier, se déploie en ce moment du 11 mai au 30 mai prochain avec une bande-annonce, des capsules vidéo en formats pré-roll et du contenu pour les médias sociaux. «Dans le cadre du COVID-19, il a fallu réimaginer la campagne et la façon dont on allait s’y prendre pour s’assurer que les gens soient au rendez-vous lors du lancement. D’une projection en salle prévue au départ, la solution d’une première en direct sur Facebook s’est vite trouvée dans la collaboration avec la FTQ et Casadel. Toute l’équipe a été super généreuse et on a pu, je l’espère, favoriser le partage de cette œuvre documentaire» affirme Jean-François Tremblay, chargé du projet chez Upperkut. La webdiffusion du documentaire se poursuit jusqu’au 30 mai 2020 sur les plateformes de la FTQ (chaîne YouTube et site web).

Visionner la bande-annonce et les capsules

Visionner le documentaire

Karim Ouellet fait lever le party à la Soirée de solidarité du 35e Congrès du CCMM-CSN

Karim Ouellet fait lever le party à la Soirée de solidarité du 35e Congrès du CCMM-CSN

Le jeudi 13 juin dernier, Upperkut et le Conseil central du Montréal métropolitain – CSN en mettaient plein la vue aux congressistes lors de la Soirée de solidarité du 35congrès, un party mémorable où des artistes de la relève ont partagé la scène avec Karim Ouellet pour fêter en chœur.

«Upperkut a œuvré en tandem avec le CCMM-CSN pour créer et produire un événement haut en couleur, une soirée qui supporte la relève, qui met de l’avant des critères d’équité et de représentation régionale et qui propose une réflexion», d’affirmer Thierry Bruyère, musicien, auteur-compositeur et chargé de projets chez Upperkut.

Après des prestations de la formation Odaya, de Joëlle Saint-Pierre et de Thierry Bruyère (qui troque le soir son portable contre une guitare), Karim Ouellet, qui venait tout juste de recevoir le prix Félix-Leclerc, a offert à une salle solidaire et déchaînée son tube Amour et plusieurs autres pièces qu’on a fredonnées toute l’année des deux côtés de l’Atlantique.

Et c’est le cœur léger (mais toujours à gauche) que les congressistes sont repartis au petit matin.

Upperkut avait également été mandatée pour assurer l’ensemble des communications publicitaires, graphiques et web du congrès. Voir Notre cœur bat à gauche… et au rythme du 35e Congrès du CCMM.New Balance Laufschuhe und Bekleidung online kaufen

Sortie de la nouvelle saison des Grands Ballets Canadiens!

L’équipe d’Upperkut était présente, il y a deux semaines, au lancement de la nouvelle saison des Grands Ballets Canadiens de Montréal. Travaillant depuis déjà un an avec cette institution culturelle, l’équipe de la boîte de publicité était fière de participer à l’événement. Au programme : des classiques et des « révélations ».


 

Les Grands Ballets Canadiens lancent leur nouvelle programmation pour l’année 2011-2012. Une douzième année qui s’annonce diversifiée, puisque le directeur artistique Gradimir Pankov n’a pas chômé. Deux nouveautés sont notamment à l’honneur : les amateurs de danse pourront jouir visuellement de la fabuleuse histoire du Petit prince, d’Antoine de Saint-Exupéry, créée et entièrement réalisée par la Hollandaise Didy Veldman. Les fervents de sculptures pourront, quant à eux, admirer une Claudel et un Rodin modeler des corps en mouvement, tout en laissant émaner  leur passion hors du commun.

Pour une soirée complète, vous serez servis avec La soirée Stravinski du Belge Stijn Celis. Un diptyque conçu exclusivement pour la compagnie. Noces et Le sacrement du printemps sont les deux pièces tirées du répertoire du musicien Russe. Des œuvres majeures, qui laissent place à la créativité et à la sensibilité du chorégraphe.

S’il y a innovation, les classiques demeurent tels que le fameux Casse-Noisette de Fernand Nault  et Le lac des cygnes d’Igor Zelensky. Le tout se termine en 2012 avec Révélations un ballet mélangeant la danse africaine, le jazz, la danse moderne et le classique. De quoi plaire à un public avide de changement!

Rappelons qu’Upperkut est une agence de communication œuvrant dans les médias traditionnels et émergents. Son portfolio compte un bon nombre de clients, petits ou grands, touchant notamment au domaine des arts et de la culture.

 

adidas Ultra Boost kaufen

Pendaison de crémaillère : le réseaux social d’Upperkut s’en donne à cœur joie

Le jeudi 19 novembre dernier Upperkut, l’agence de publicité, de design et réseaux sociaux pendait fièrement la crémaillère dans ses nouveaux locaux situés dans l’église Saint-Jean-Baptiste, située au 4200 rue Drolet, angle Rachel, à Montréal.

C’est plus de 150 clients et amis qui ont foulé le tapis rouge pour festoyer dans une ambiance endiablée par la musique de trois DJ.

Résolument engagée depuis plus de trois ans dans la communication web et les réseaux sociaux, nous avions besoin d’espace afin de nous permettre de poursuivre notre croissance. Surtout, nous cherchions des locaux stimulants et polyvalents qui puissent se transformer en studio de tournage ou en salle de réception. Un sous-sol d’église nous apparut alors comme une révélation !
L’église Saint-Jean-Baptiste est un des joyaux architecturaux de Montréal. L’aménagement des lieux est signé Jean de Lessard. Une seconde phase de travaux prévue ce printemps accueillera une salle de montage, une gallerie d’art et des bureaux supplémentaires.

Pour nous suivre dans nos folles idées, suivez-nous sur les réseaux sociaux. (Lien Facebook)NUESTRAS MARCAS

L’agence de publicité Upperkut pend la crémaillère

Le jeudi 19 novembre prochain Upperkut, l’agence de marketing, pub et webcom,  pend la crémaillère  au 4200 rue Drolet.

On a élargit nos horizons. Toujours COM, toujours PUB, on est maintenant engagé résolument dans le web et les médias sociaux. Un  tel virage demande plus d’espace pour plus de joueurs. Du coup, on a troqué nos anciens locaux pour un 7000 pieds carrés peu orthodoxe: le sous-sol de l’église Saint-Jean-Baptiste.

Maintenant bien installé, l’équipe se fait plaisir avec une pendaison de crémaillère à tout casser. Les dents et les poings bien serrés, on plonge tête première dans l’univers des célèbres pugilistes de sous-sol d’église, les lutteurs!

Avec un titre comme «Fais ta prière», la soirée promet d’être forte en rebondissements. C’est donc l’occasion de prendre un bon coup à la santé de nos pairs et amis qui seront nombreux à inaugurer nos nouveaux locaux!Nike Sneakers