Fil de contenus

Bonne fête à Montréal et à ses pionnières en soins de santé!

Bonne fête à Montréal et à ses pionnières en soins de santé!

Dans le cadre du 375e de Montréal, la Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec (la FIQ) a fait appel à l’agence Upperkut afin de rendre hommage aux pionnières des soins de santé qui ont marqué l’histoire de la métropole.

La campagne, qui visait à rappeler l’importance de l’implication des professionnelles en soins dans l’histoire de Montréal, a pu atteindre autant les Montréalais.e.s dans la rue que sur le web.

En effet, pour l’occasion, Upperkut a conçu quatre oriflammes installées en façade des bureaux de la FIQ, situés au cœur des célébrations du 375e anniversaire de la Ville de Montréal, autant à proximité du pont Jacques-Cartier, illuminé pour l’occasion, que du parcours de la course de Formule E.

Une microcampagne a également été déployée sur les médias sociaux afin d’honorer quatre personnalités incontournables et issues de périodes différentes de l’histoire de la ville.

La FIQ a donc rendu hommage aux pionnières suivantes :

Jeanne Mance, première infirmière laïque en Amérique du Nord et fondatrice de l’Hôtel-Dieu de Montréal en 1645.

fiq_375mtl_mance

Marguerite d’Youville, fondatrice des Soeurs grises, qui assura la survie de l’Hôpital général en 1747 et consacra sa vie à soigner les pauvres.

fiq_375mtl_youville

Nora Livingston, fondatrice de l’école de soins infirmiers de l’Hôpital général de Montréal en 1890, dont la réputation rayonnera longtemps bien au-delà de la ville

fiq_375mtl_livingston

Marie-Denise Lefèbvre, nommée directrice de l’Institut Marguerite-d’Youville en 1947 et figure incontournable des sciences infirmières.

fiq_375mtl_lefebvre

À propos de la FIQ

La Fédération représente près de 75 000 professionnelles en soins infirmiers et cardiorespiratoires, soit la grande majorité des infirmières, infirmières auxiliaires, inhalothérapeutes et perfusionnistes œuvrant dans les établissements publics québécois.

« Une chance qu’on s’a »

« Une chance qu’on s’a »

Upperkut est fière d’avoir collaboré à la plus récente campagne télé de la Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec (FIQ) « Une chance qu’on s’a ». Jean-Pierre Ferland a accepté de prêter sa voix et les paroles de sa célèbre chanson à leur cause.

La campagne cherche, en cette période d’austérité, à donner une image positive du milieu de la santé et à rappeler le rôle essentiel que jouent les infirmières, infirmières auxiliaires, inhalothérapeutes et perfusionnistes dont la mission est d’aider, d’écouter, d’accompagner et de soigner.

La FIQ a pu faire entendre la voix de ses membres à travers toutes les régions du Québec : la campagne jouissait d’un important placement à la télé, dans des salles de cinéma et sur le Web. Un volet radio et du contenu pour les réseaux sociaux a également été développé.

Cette offensive télé s’inscrit dans le cadre de la campagne «Ça suffit, laissez nous soigner».

En septembre, un premier volet mettait en vedette Vincent Vallières.

Depuis, la campagne a également été déployée sur les autobus, dans les abribus, sur les panneaux routiers et dans de nombreux journaux et hebdos partout au Québec.

Vincent Vallières s’associe à la FIQ pour la campagne «Ça suffit.»

Vincent Vallières s’associe à la FIQ pour la campagne «Ça suffit.»

La Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec (la FIQ) fait équipe avec l’agence de communications sociales Upperkut pour lancer la nouvelle campagne de valorisation pour les professionnelles en soins, mettant en vedette l’auteur-compositeur-interprète Vincent Vallières.

La cause des soins de santé sécuritaires et de qualité, à l’aube de la « réforme Barrette » ainsi que la lutte des professionnelles en soins sera portée par une des voix les plus appréciées de la scène culturelle québécoise. Fort de 15 nominations à l’ADISQ, de trois prix Félix dont un pour le désormais classique de la chanson d’ici « On va s’aimer encore », Vincent Vallières collabore avec la FIQ pour dire « Ça suffit. Laissez-nous soigner. »

« Quand les membres de la FIQ m’ont demandé de les appuyer, j’ai tout de suite dit oui. », affirme d’emblée Vallières, que l’on pourra voir au petit écran et sur le Web, aux côtés de Régine Laurent, la présidente de la FIQ dans une campagne de sensibilisation et de mobilisation déclinée sur plusieurs plateformes. L’auteur-compositeur-interprète, dont le père est infirmier, est bien conscient que les professionnelles en soins se donnent corps et âme, à chaque jour, pour soigner la population.

C’est ce désir de prodiguer aux Québécoises et aux Québécois des soins sécuritaires et de qualité qui est à la base de la campagne de sensibilisation conçue et orchestrée par l’agence de communications sociales Upperkut.

En plus de la télévision, on pourra entendre Vincent Vallières et la présidente de la FIQ à la radio. On retrouvera également le message de la FIQ sur le Web, dans les réseaux sociaux, en affichage extérieur ainsi que dans les journaux.

À PROPOS DE LA FIQ

La Fédération représente près de 65 000 professionnelles en soins infirmiers et cardiorespiratoires, soit la grande majorité des infirmières, infirmières auxiliaires, inhalothérapeutes et perfusionnistes œuvrant dans les établissements publics québécois. Pour en savoir plus : www.fiqsante.qc.ca