Fil de contenus

Des tablettes de chocolat pour financer l’école publique?

Est-ce qu’on en est rendu là? C’est la question que pose la Fédération autonome de l’enseignement (FAE) dans le cadre de sa toute nouvelle campagne visant à sensibiliser à la nécessité d’un réel investissement dans les écoles publiques.

Avec cette campagne signée Upperkut, la FAE choisit l’ironie pour dénoncer le sous-financement chronique des écoles publiques par le gouvernement, qui nuit à l’avenir de nos enfants.

Dans un spot télé, une mère, qui fait du porte à porte avec son enfant, explique à un homme que les tablettes de chocolat «Édu-choco» vendues serviront à financer réparations, entretien, services, soutien, et tout ce dont le gouvernement Couillard prive l’école publique au profit de l’école privée.

«Tout le monde a déjà été sollicité pour financer une activité parascolaire.», relate Serge Leathead, président de l’agence Upperkut. «Or, cette analogie permet de démontrer l’absurdité de la situation vécue par notre système d’éducation et par nos élèves, qui en sont les premières victimes.»

La campagne sera diffusée à la télé et sur le web, ainsi qu’en outils de mobilisation sur le terrain.

Pour visionner la vidéo, cliquez ici.

À PROPOS DE LA FAE

La Fédération autonome de l’enseignement regroupe huit syndicats qui représentent quelque 34 000 enseignantes et enseignants du Québec du préscolaire, du primaire, du secondaire, du milieu carcéral, de la formation professionnelle et de l’éducation des adultes.Adidas sneakers

« Savoir, c’est pouvoir ! »

« Savoir, c’est pouvoir ! »

La Fédération autonome de l’enseignement (FAE) lance une toute nouvelle campagne de sensibilisation à l’alphabétisation, signée Upperkut, dans le cadre de la 8e Semaine pour l’école publique (SPEP).

C’est sous le thème «Savoir, c’est pouvoir !» que se déroule l’édition de cette année, dont le nouveau porte-parole est l’humoriste Philippe Laprise. Celui qui s’était fait remarquer au Gala Artis 2015 avec son hommage aux enseignantes et enseignants, est présentement la vedette d’un spot diffusé à la télé et sur les réseaux sociaux, ainsi que d’un spot radio et d’affiches mises en évidence dans les cours des écoles publiques partout à travers le Québec.

Avec cette campagne, la FAE vise à appuyer et à célébrer l’école publique au Québec, tout en rappelant l’importance de l’alphabétisation à tout âge de la vie.

«Avec cette campagne, on souhaite valoriser l’école publique dans tout ce qu’elle nous apporte de positif», d’affirmer Serge Leathead, président de l’agence Upperkut. «Promouvoir l’école publique, c’est promouvoir non seulement l’égalité des chances, mais c’est aussi de bien outiller le plus grand nombre de citoyennes et de citoyens et de nous offrir collectivement un meilleur avenir.»

Pour visionner la vidéo, cliquez ici.

Pour plus d’information sur la SPEP, cliquez ici.

À PROPOS DE LA FAE

La Fédération autonome de l’enseignement regroupe huit syndicats qui représentent quelque 34 000 enseignantes et enseignants du Québec du préscolaire, du primaire, du secondaire, du milieu carcéral, de la formation professionnelle et de l’éducation des adultes.NUESTRAS MARCAS

Une campagne pour exiger un réel investissement en éducation!

Une campagne pour exiger un réel investissement en éducation!

La Fédération autonome de l’enseignement (FAE) lance un tout nouveau spot, signé Upperkut, dans le cadre de sa campagne visant à sensibiliser au besoin urgent d’un réel investissement en éducation.

Diffusée à la télé et sur le web, la vidéo use d’un ton dramatique et sans détour pour décrier les investissements largement insuffisants du plus récent budget du gouvernement.

Le message est clair : en ne finançant pas l’école publique adéquatement, le gouvernement de Philippe Couillard laisse tomber l’école publique.

Pour l’occasion, Upperkut a fait équipe avec les Blood Brothers. Le duo explosif de spécialistes en effets spéciaux, que l’on peut voir à l’œuvre sur les ondes de Ztélé, a contribué à rendre possible une très spectaculaire scène de pupitre en chute libre.

« En optant pour une métaphore fracassante, on cherche à démontrer le drame qui affecte les écoles publiques du Québec », précise Serge Leathead, président de l’agence Upperkut. « Si une image vaut mille mots, la scène traduit bien la situation catastrophique vécue par nos élèves et nos profs qui sont privés de services et de ressources essentiels. »

À PROPOS DE LA FAE

La Fédération autonome de l’enseignement regroupe huit syndicats qui représentent quelque 34 000 enseignantes et enseignants du Québec.adidas Sneaker News

L’homme aux ciseaux

L’homme aux ciseaux

C’est sous le thème de l’horreur que la Fédération autonome de l’enseignement (FAE) lançait sa plus récente campagne de sensibilisation.

Pour l’occasion, Upperkut a développé le concept de L’homme aux ciseaux, inspiré des films d’horreur et de série B des années 40 et 50.

La vidéo, produite et scénarisée par l’agence, présentée comme une bande-annonce, visait à dénoncer les dommages causés par deux ans de coupes sous le gouvernement de Philippe Couillard et à sensibiliser la population à leur impact sur l’école publique, les profs et les élèves.

Diffusée à la télévision et sur le Web, la bande-annonce s’est avérée un franc succès.

Pour visionner la vidéo, cliquez ici.

À PROPOS DE LA FAE

La Fédération autonome de l’enseignement regroupe huit syndicats qui représentent quelque 32 600 enseignantes et enseignants francophones du Québec.

 adidas