Le temps supplémentaire obligatoire (TSO) ne prend pas de vacances

Une offensive estivale pour sensibiliser la population à la réalité des professionnelles en soins, signée upperkut.

La Fédération Interprofessionnelle de la Santé du Québec (FIQ) a lancé, en collaboration avec l’agence upperkut, une campagne de sensibilisation web qui montre les effets qu’a le recours au TSO dans le quotidien des professionnelles en soins du Québec.

«Nos membres sont épuisées. On parle de TSO depuis plusieurs années, et rien ne semble changer. Le 8 avril dernier, nous avons tenu une journée nationale de mobilisation, et rien n’a encore bougé. On veut donc profiter de l’été pour maintenir la pression et parler directement à la population, afin qu’elle comprenne et qu’elle appuie nos démarches pour mettre fin au TSO. Le TSO, ça a assez duré!», plaide Hugo Desgens, conseiller syndical à la FIQ et responsable de la campagne.

Cette campagne de sensibilisation populaire vise à faire pression sur le gouvernement du Québec afin qu’il respecte ses engagements envers les professionnelles en soins. Elle s’ajoute aux activités de mobilisation que la FIQ mène sur le terrain avec ses équipes locales tout au long de l’été.

«En misant sur cinq situations bien concrètes issues du quotidien des professionnelles en soins, notre objectif est de toucher les citoyens et les citoyennes et les faire réagir. Ce que les professionnelles en soins subissent au quotidien est innaceptable!», explique Marc Desnoyers, directeur du compte à l’agence.

Les cinq situations qui sont illustrées concernent les animaux de compagnie, les activités sportives des enfants, la présence familiale auprès des poupons, la décision d’avoir des enfants et la vie de couple.

La campagne se déploie en visuels statiques et animées sur Facebook, Instagram et en bannières programmatiques sur différents sites web partout au Québec.

À PROPOS DE LA FIQ
La FIQ est une organisation syndicale qui compte près de 76 000 membres infirmières, infirmières auxiliaires, inhalothérapeutes et perfusionnistes cliniques œuvrant dans les établissements de santé aux quatre coins du Québec. La FIQ est une organisation féministe, composée à plus de 90 % de femmes, vouée à la défense de ses membres, mais également à celle des patient-e-s et du réseau public de santé.Lebron James Shoes