DESIGN GRAPHIQUE : DESIGNING OBAMA

designingobama02

Barack Obama marque l’an zéro en matière de communications politiques. On parle désormais de l’avant et de l’après-Obama, notamment lorsqu’on aborde l’utilisation des réseaux sociaux par des marques, des organismes à but non lucratif ou des partis politiques.

Faut dire que cette campagne fut révolutionnaire à plus d’un niveau, en étant le point de convergence de phénomènes technologiques et sociaux divers. Aujourd’hui, le téléphone cellulaire, l’ordinateur portable et iPhone ou le Blackberry, sont les outils de base de l’organisation d’une campagne. Ce n’était pas le cas il y a 10 ans.

L’accès à Internet s’est répandu. Nous avons modifié notre manière de consommer la communication en l’intégrant dans notre manière de vivre. L’évolution se fait à une vitesse fulgurante. Tout va vite. Très vite. Les outils technologiques se sont démocratisés, offrant à chacun la possibilité d’avoir son propre site Web ou son propre blogue, de produire ses propres vidéos, de faire son propre montage, etc.

Puis les médias sociaux comme Youtube ont offert à tous une plate-forme de diffusion. Et les réseaux sociaux sont nés : Facebook et Twitter permettent non seulement de diffuser, mais de partager, d’échanger. Il devenait donc tout à fait normal pour l’équipe Obama de se servir du Web pour remplir une fonction sociale : mobiliser. Ainsi non seulement, pouvait-elle grâce au Web diffuser son contenu, mais encore pouvait-elle y créer des liens avec des électeurs qui relateraient son message, et peut-être pourquoi pas travailleraient à son élection? L’équipe des communications laissa donc les électeurs s’approprier les messages, les éléments graphiques et les affiches publicitaires. Les artistes et concepteurs publicitaires répondirent en cœur.

Le directeur des communications graphiques de la campagne Obama, Scott Thomas, a eu l’idée de rendre hommage aux «millions de supporteurs de la base» (grassroots supporters) en produisant un livre qui dépeint la campagne vue de l’intérieur, mais également de l’extérieur.

La campagne Obama fut un succès, notamment parce qu’elle fut propulsée par les multiples petits dons en ligne de ses supporteurs. Fier des miracles produits par la base militante Scott Thomas veut maintenant auto-publier le livre afin d’assurer l’intégrité et la qualité du livre, il l’offre en prévente sur le site designing-obama.com, sous diverses formes correspondant à des niveaux d’appui :

150 $ : édition spéciale Or avec votre nom imprimé.
100 $ : édition spéciale Argent avec votre nom imprimé.
50 $ : édition spéciale Blanche avec votre nom imprimé.
10 $ : version à télécharger.

Si l’objectif d’amasser 65 000 $ n’est pas atteint d’ici le 4 novembre le projet sera abandonné. Communication post-Obama exige : vous pouvez suivre Scott Thomas sur Twitter et l’entendre vous parler son projet dans une vidéos diffusée dans les réseaux sociaux.