Fil de contenus

La SPCA de Montréal souligne ses origines pour son 150<sup>e</sup> anniversaire

La SPCA de Montréal souligne ses origines pour son 150e anniversaire

La Société pour la prévention de la cruauté contre les animaux de Montréal (SPCA) lance une campagne signée Upperkut, en collaboration avec Consulat, pour célébrer son 150e anniversaire. Pour ce faire, la campagne évoque l’histoire de la Société en recréant des photos d’époque.

Upperkut a choisi, pour l’occasion, de rappeler le passé de la SPCA et de Montréal, en recréant des photos d’époque mettant en scène différents animaux: chien, coq et vache. L’objectif: démontrer que la SPCA protège tous les animaux.

«Nous avons voulu souligner le profond enracinement de la SPCA dans la communauté montréalaise depuis 150 ans. L’histoire de Montréal, c’est aussi l’histoire de notre relation avec les animaux, indispensables pendant de nombreuses années pour les travaux agricoles et pour se déplacer, souligne Elizabeth Brosseau, responsable du projet. C’est pourquoi nous avons tenu à mettre en valeur ce patrimoine méconnu à l’aide d’images fortes, parlantes et vraies.»

Les portraits mettent en scène trois employées. Élise Desaulniers, directrice générale de la SPCA de Montréal, indique que «la séance photo a permis de mobiliser et de mettre en valeur des membres de notre personnel dont le travail est souvent invisible. La SPCA a toujours puisée sa force au sein des membres de son équipe et c’est ainsi que l’organisation a traversé les cent cinquante dernières années. On trouvait important de mettre cet élément de l’avant.»

La campagne vivra sous plusieurs formats d’affichage extérieur, dans la presse écrite et sur les médias sociaux. Un livre qui raconte l’histoire de la SPCA paraitra également aux éditions Somme Toute le 7 mai prochain.

À PROPOS DE LA SPCA DE MONTRÉAL
À propos de la SPCA de Montréal – Fondée en 1869, la Société pour la prévention de la cruauté envers les animaux (mieux connue maintenant sous l’appellation SPCA de Montréal) a été la première organisation vouée au bien-être animal au Canada. Célébrant cette année ses 150 ans, elle est aujourd’hui le plus grand organisme de protection des animaux au Québec, s’exprimant en leur nom partout où règne l’ignorance, la cruauté, l’exploitation ou la négligence.

À PROPOS DE CONSULAT
Consulat est une agence de création et de production visuelle fondée par des artistes. Ses photographes, réalisateurs et directeurs photo partagent une passion commune, celle de créer des images marquantes. La vision créative et singulière de ses équipes est toujours au premier plan de ses réalisations. Consulat offre des solutions de production complètes et modulables au service des idées.

«Ta libido, pas au boulot»: Upperkut et Au bas de l’échelle contre le harcèlement sexuel au travail

«Ta libido, pas au boulot»: Upperkut et Au bas de l’échelle contre le harcèlement sexuel au travail

Au bas de l’échelle, un organisme de défense des personnes non syndiquées, a fait appel à l’agence Upperkut pour réaliser une campagne sur le harcèlement sexuel au travail. Le slogan retenu pour cette campagne sensible, «Ta libido, pas au boulot», est direct et, surtout, facile à retenir. Upperkut et Au bas de l’échelle souhaitent que ce slogan devienne un mot d’ordre dans les milieux de travail. Qu’il se répande et devienne un réflexe lorsque l’on observe un comportement déplacé.

L’objectif visé est aussi de provoquer des discussions. Le harcèlement sexuel au travail est certes de plus en plus discuté, mais demeure tout de même largement tabou pour plusieurs personnes, qu’elles soient employées ou employeur. Afin de bien outiller les milieux de travail, Upperkut et Au bas de l’échelle ont élaboré une trousse au visuel accrocheur permettant de bien identifier et définir les comportements vexatoires, les obligations de l’employeur et les recours juridiques pour les victimes. Cette trousse sera distribuée largement au cours des prochaines semaines. Une campagne d’affichage massive est également en cours dans les usines, bureaux, entreprises de service, etc.

Notons qu’Upperkut est un partenaire financier de cette campagne, en collaboration avec la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) et de Centraide du Grand Montréal.

À PROPOS DE AU BAS DE L’ÉCHELLE
Au bas de l’échelle est un groupe d’éducation populaire et de défense des droits des travailleuses et travailleurs non syndiqués qui a été fondé en 1975. Organisme à but non lucratif, Au bas de l’échelle est financé par Centraide, par différents ministères, par des dons et par les cotisations de ses membres.

8 mars – Journée internationale du droit des femmes

8 mars – Journée internationale du droit des femmes

Pour une 4e année, Upperkut signe le visuel de la Journée internationale des droits des femmes, sous la direction artistique de Sara Dubost-Délis.

Cette année marque la première fois où le Collectif 8 mars ajoute la mention «droit des femmes» au titre de la journée, auparavant nommée «Journée internationale des femmes». Ainsi, la conception retenue évoque davantage le caractère revendicateur de cette journée.

La ligne «Le respect, ça se manifeste» appelle les femmes à l’action, et les incite à poursuivre leurs luttes dans l’atteinte de l’égalité. La ligne est tout indiquée pour la journée du 8 mars, plusieurs manifestations ont lieu partout au Québec pour souligner la journée et pour faire avancer les revendications du Collectif.

Le mot manifeste prend également tout son sens au verso de l’affiche, puisqu’on y retrouve un manifeste pour le 8 mars.

L’élément visuel retenu, le poing combiné au symbole universel féministe, rappelle à son tour l’aspect revendicateur de la journée. Comme l’indique Sara Dubost-Délis: «Nous avons travaillé la texture de l’affiche pour la rendre vivante, comme si quelqu’un l’avait collée dans la rue. Cela accentue l’aspect manifestation du visuel.»

Le visuel produit compte de nombreuses déclinaisons: affiches, bannières, épinglettes, visuels pour les réseaux sociaux. Ces multiples déclinaisons, combinées à l’importance du Collectif 8 mars au Québec donnent une portée importante à la campagne et lui assurent une présence importante dans le paysage visuel québécois, tant dans l’espace physique que numérique.

À propos du Collectif 8 mars

Le Collectif 8 mars représente plus de 700 000 femmes au Québec. Il est formé de l’Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS), de la Centrale des syndicats démocratiques (CSD), de la Confédération des syndicats nationaux (CSN), de la Centrale des syndicats du Québec (CSQ), de la Fédération autonome de l’enseignement (FAE), de la Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec (FIQ), de la Fédération des femmes du Québec (FFQ), de la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ), du Syndicat de la fonction publique et parapublique du Québec (SFPQ) et du Syndicat de professionnelles et professionnels du gouvernement du Québec (SPGQ).

Un magazine qui fait une réelle différence depuis 25 ans

Un magazine qui fait une réelle différence depuis 25 ans

Dans le cadre du 25e anniversaire du magazine, le groupe communautaire L’Itinéraire lance une toute nouvelle vidéo publicitaire, signée Upperkut. Diffusée lors des matchs de la Coupe Charade du Théâtre de la LNI au Club Soda, la capsule est également présentée sur les réseaux sociaux pour attirer l’attention du grand public sur la raison d’être du magazine, le travail des camelots ainsi que la mission de l’organisme.

«C’est une année importante pour le magazine L’Itinéraire, souligne le directeur général de l’organisme Luc Desjardins. Le message principal de la vidéo brille par sa clarté: acheter un magazine L’Itinéraire, ça aide à changer des vies pour vrai. Les citoyennes et les citoyens ont ce pouvoir-là. À chaque fois, c’est le camelot qui en sort gagnant. On est bien fiers du travail accompli par le magazine jusqu’ici et on veut que ça continue pour les 25 et même les 50 prochaines années. On fait une différence dans la vie des gens comme Jean-Claude Nault, Lynn Champagne, Isabelle Raymond et Samir Halaimia, tous camelots à L’Itinéraire, et qui se sont d’ailleurs prêtés au jeu pour la capsule vidéo.»

«J’ai beaucoup aimé l’expérience. Les gens d’Upperkut nous ont traité comme de vraies vedettes, souligne Isabelle, camelot à la station Jolicoeur. Je suis fière du résultat et je trouve que c’est une belle visibilité pour L’Itinéraire.»

Une production signée Upperkut
Élizabeth Brosseau, gestionnaire de projet chez Upperkut, rappelle que l’alliance avec L’Itinéraire est naturelle et s’inscrit en continuité du partenariat déjà amorcé: «Ici, chez nous, tout le monde veut contribuer à soutenir la mission de l’organisme. On a fait le choix de réaliser une vidéo avec une légère touche humoristique, pour bien situer la vocation sociale qu’offre le magazine L’Itinéraire par rapport à toutes les autres publications dites plus légères qui existent dans le marché des revues. L’objectif était de mettre l’accent sur la vocation à échelle humaine de l’organisme. Ça fait 25 ans que le magazine fait une réelle différence chez les personnes en situation de précarité, et on veut que ça continue.»

La capsule publicitaire est diffusée du 11 février au 13 mai 2019 lors des matchs de la LNI et est mise de l’avant sur les réseaux sociaux de L’Itinéraire. La capsule est également disponible YouTube.

À propos de L’Itinéraire
Le groupe communautaire L’Itinéraire s’est donné pour mission d’accompagner des personnes marginalisées, exclues du marché traditionnel du travail, ayant connu l’itinérance, la dépendance ou souffrant de problèmes de santé mentale. Au fil des ans, environ 2500 personnes ont amélioré leur qualité de vie par la rédaction et la vente du magazine de rue montréalais.

Continuons de nous battre pour nos conditions de travail, pour nos élèves et pour l’école publique.

Continuons de nous battre pour nos conditions de travail, pour nos élèves et pour l’école publique.

La Fédération autonome de l’enseignement (FAE) lance un nouveau message publicitaire, signé par l’agence Upperkut, qui vise à valoriser la profession enseignante. La campagne cherche à démontrer la grande résilience dont les profs font preuve dans l’exercice de leurs fonctions. Elle utilise la métaphore de l’arène de boxe afin d’illustrer les durs coups qui leur sont portés depuis plusieurs années.

«Le spot publicitaire présente une enseignante seule dans l’arène. Elle résiste aux critiques qu’elle reçoit à l’endroit de son travail, tout en restant debout, fière, digne et solide, comme tous les profs du Québec», explique Marc Desnoyers, directeur du compte à l’agence.

«Les enseignantes et les enseignants mènent, jour après jour, un inlassable combat pour donner une éducation de grande qualité aux jeunes du Québec. Avec cette campagne, nous tendons la main à la population pour lui demander d’appuyer les profs dans leur lutte pour des conditions de travail plus justes», précise Sylvain Mallette, président de la FAE.

Upperkut signe la conception et la production du message télé. La campagne sera diffusée en janvier à la télévision ainsi que sur le web.

Vous pouvez visionner la vidéo ici.

À PROPOS DE LA FAE

La FAE regroupe huit syndicats qui représentent près de 38 000 enseignantes et enseignants du préscolaire, du primaire, du secondaire, de l’enseignement en milieu carcéral, de la formation professionnelle, de l’éducation des adultes et le personnel scolaire des écoles Peter Hall et du Centre académique Fournier, ainsi qu’un millier de membres de l’Association de personnes retraitées de la FAE (APRFAE).

Fondaction lance une campagne REEREMENT surprenante!

Fondaction lance une campagne REEREMENT surprenante!

C’est sous le thème «Fondaction. C’est REEREMENT donner du sens à l’argent.» que Fondaction lance sa toute nouvelle campagne signée Upperkut.

La campagne, qui sera déployée à l’échelle nationale au cours de l’été, vise à hausser la notoriété de Fondaction auprès du grand public: «Nous cherchions par cette campagne à mieux nous faire connaitre auprès des Québécois et Québécoises, à nous positionner dans la catégorie des REER et à affirmer nos valeurs, qui constituent également notre élément différentiateur» d’expliquer Catherine Cadieux, Conseillère commercialisation chez Fondaction.

Upperkut a dû relever un défi tout particulier, soit celui de promouvoir les valeurs sociales de l’organisation tout en mettant de l’avant le REER à Fondaction. «Le travail fut relativement aisé dans la mesure où ces valeurs sont solidement ancrées dans l’ADN de la marque. Pour Fondaction, le développement durable n’est pas une option, c’est sa raison d’être, et ce, depuis sa naissance, il y a plus de vingt ans» de préciser Serge Leathead, président de l’agence Upperkut. «Les valeurs de Fondaction sont réelles et parlent tout naturellement à un public de plus en plus grand qui croit qu’il est possible d’investir de façon à la fois performante, locale, équitable et verte.»

«Notre fonds soutient les entreprises de partout au Québec; crée des emplois de qualité et soutient les femmes entrepreneures; et s’engage dans la lutte aux changements climatiques.», souligne Julien Lampron, Directeur Affaires Publiques chez Fondaction, à propos du seul REER qui offre en plus 35% en crédits d’impôt.

La campagne sera déclinée en radio, en affichage ainsi que sur le web et les médias sociaux, incluant sur YouTube, et ce, partout à travers le Québec.

À PROPOS DE FONDACTION

Depuis le début de ses activités en 1996, Fondaction a la conviction qu’il est nécessaire de faire les choses autrement dans le monde de la finance et des affaires.

Créé à l’initiative de la CSN, Fondaction aide les Québécoises et les Québécois à préparer leur retraite en offrant un REER accessible. L’épargne recueillie est investie dans les PME d’ici. Fondaction permet donc de créer et maintenir des emplois de qualité tout en contribuant à une économie plus performante, plus équitable et plus verte.

L’expert dans la classe, c’est le prof!

L’expert dans la classe, c’est le prof!

La Fédération autonome de l’enseignement (FAE) lance un tout nouveau spot, signé Upperkut, dans le cadre de sa campagne L’expert dans la classe, c’est le prof!

Diffusée à la télé et sur le web, la vidéo use d’un ton humoristique et ironique afin d’illustrer la problématique d’ingérence que subissent les enseignantes et les enseignants dans leur travail.

On y voit une enseignante qui se fait déranger par trois experts mal dissimulés dans une classe. Le spot dénonce les pédagocrates, ces gérants d’estrade qui prétendent mieux connaître le métier de l’enseignant que les enseignants eux-mêmes.

« Ce spot nous rappelle que les profs proposent des solutions efficaces basées sur leur expertise, de préciser Robert Lebeuf, directeur de la création chez Upperkut. C’est eux qu’on doit écouter. Pas des spécialistes enfermés dans leur tour d’ivoire. Nous avons opté pour l’humour afin de faire passer ce message. Et le résultat est fort efficace. »

« Présentement, l’expertise et les besoins des enseignantes et des enseignants sont ignorés par le gouvernement. », explique Suzanne Lapicerella, conseillère en communication à la FAE. « Avec cette vidéo, on souhaite que le gouvernement reconnaisse l’expertise des profs, qui sont les premiers experts de la pédagogie au Québec. C’est ce qu’on revendique à la FAE au nom des profs qu’on représente. »

Après tout, l’expert dans la classe, c’est le prof !

Pour visionner la vidéo, cliquez ici.

À PROPOS DE LA FAE

La Fédération autonome de l’enseignement regroupe huit syndicats qui représentent quelque 34 000 enseignantes et enseignants du Québec.

Une campagne pour stopper l’hémorragie

Une campagne pour stopper l’hémorragie

Cet automne, Upperkut a reçu le mandat de créer pour l’Alliance de la Fonction publique du Canada (ACFP) une campagne multiplateforme déployée d’un océan à l’autre qui s’adresserait aux citoyennes et citoyens à la veille du déclenchement de la campagne électorale. La campagne visait à sensibiliser les électeurs et électrices sur les conséquences d’une réélection des conservateurs.

Voyez le microsite ici.

La création a été déclinée en spots radio, en imprimé dans les journaux, sur les panneaux routiers (billboards) et finalement sur le Web en général.

AFPC_journal_FR

AFPC_superpanneau_FR

En plus de jouir d’une bonne visibilité dans les médias traditionnels, la campagne s’est démarquée grâce à l’accent mis les médias sociaux. Bien que la campagne s’adressait à tous les Canadiennes et Canadiens, un ciblage a été effectué afin de rejoindre certains marchés plus spécifiques où les enjeux traités étaient plus importants.

L’agence a su utiliser Google, Twitter, Facebook et YouTube afin de cibler des municipalités et des villes partout au Canada où on devait sensibiliser la population à des enjeux spécifiques.
AFPC_Facebook_FR

Avec un placement d’une précision chirurgicale, la première phase de la campagne a permis à une vidéo d’être vue par plus de 3 millions de personnes dans ses versions française et anglaise, soit par près d’un Canadien sur 10 lorsque l’on tient compte du ciblage géographique.

Une grande quantité de contenu a été créée tout au long de la campagne spécifiquement sur Facebook en fonction des enjeux et les résultats ont été probants. Avec 300 millions d’impressions, des dizaines de milliers de partages, des milliers de commentaires, et ce, sur diverses plateformes, nous avons réussi à générer une réelle discussion à propos des enjeux chers à l’AFPC.

En plus de résultats excellents sur les médias sociaux, la campagne a trouvé écho dans les médias traditionnels et a bénéficié d’une couverture médiatique exceptionnelle.

La présidente de l’AFPC, Mme Robyn Benson, souligne par ailleurs son appréciation du travail effectué par Upperkut dans le cadre de cette campagne:

« Ce fut un plaisir de travailler avec Upperkut. Leur démarche créative originale et innovatrice sortait des sentiers battus. La campagne Votons pour stopper l’hémorragie fut un franc succès de communications publiques et a résonné auprès de nos membres et des Canadiennes et Canadiens. En tant que syndicat, il était primordial de travailler avec une agence qui partage nos valeurs progressistes et qui comprend les préoccupations de nos membres. Nous recommanderions fortement Upperkut aux autres syndicats. »

Vous pouvez visionner les vidéos ici et ici.

Votons pour l’environnement !

Votons pour l’environnement !

Équiterre dévoilait le 31 juillet dernier à l’Aquarium de Québec une toute nouvelle campagne de sensibilisation, créée et produite par Upperkut et encourageant les citoyennes et citoyens à voter pour un parti qui se soucie de l’environnement.

La campagne misait notamment sur un spot télévisuel qui mettait de l’avant des bélugas adressant leur inquiétude quant à leur avenir et encourageant les électeurs à voter « pour un parti qui a l’environnement à cœur! » lors des prochaines élections fédérales. La publicité télévisuelle, diffusée dans la région de Québec, a également circulé sur le web.

Pour Thierry Bruyère-L’Abbé, coordonnateur à la création chez Upperkut, l’occasion était belle pour véhiculer un message environnementaliste de façon originale auprès de l’auditoire ciblé. « La cause de la protection des bélugas et de leur habitat nous tenait déjà à cœur, alors nous étions d’autant plus heureux de pouvoir leur donner une voix à travers cette campagne et de leur faire porter un message clair : les futur.e.s élu.e.s devront s’engager concrètement pour l’environnement et le climat s’ils ou elles veulent gagner leurs élections. »

Pour visionner la publicité vidéo, cliquez ici.

À propos d’Équiterre

Équiterre est un organisme à but non lucratif regroupant plus de 17 000 membres. Sa mission est de contribuer à bâtir un mouvement de société en incitant citoyens, organisations et gouvernements à faire des choix écologiques, équitables et solidaires.

Par son action, Équiterre veut porter l’attention sur les aspects fondamentaux de la vie. Manger, se transporter, habiter, jardiner et consommer : des besoins vitaux, mais aussi des moyens à la portée de chacun pour agir de façon responsable et changer le monde un geste à la fois.

Comment vaincre l’autodépendance avec Équiterre

Comment vaincre l’autodépendance avec Équiterre

Équiterre lançait une toute nouvelle campagne originale signée Upperkut dans le but de promouvoir le cocktail transport, qui combine l’usage du transport en commun, de la marche, du vélo et de l’auto-partage.

Pour la campagne, qui visait à sensibiliser les jeunes adultes aux effets néfastes de la dépendance à la voiture et à leur proposer une alternative plus saine, Upperkut a développé le concept du témoignage d’un autodépendant, développé en spot télévisuel et décliné sous la forme d’affiches, d’une capsule et de visuels web.

« En optant pour un concept de témoignage anonyme, cela nous permettait de développer une nouvelle façon de parler des problèmes liés à la dépendance à la voiture », explique Serge Leathead, président de l’agence Upperkut. « En plus, nous pouvions faire découvrir au public cible l’alternative plus saine que représente le cocktail transport. »

Pour visionner la vidéo, cliquez ici.

À propos d’Équiterre

Équiterre est un organisme à but non lucratif regroupant plus de 17 000 membres. Sa mission est de contribuer à bâtir un mouvement de société en incitant citoyens, organisations et gouvernements à faire des choix écologiques, équitables et solidaires.

Par son action, Équiterre veut porter l’attention sur les aspects fondamentaux de la vie. Manger, se transporter, habiter, jardiner et consommer : des besoins vitaux, mais aussi des moyens à la portée de chacun pour agir de façon responsable et changer le monde un geste à la fois.

« Une chance qu’on s’a »

« Une chance qu’on s’a »

Upperkut est fière d’avoir collaboré à la plus récente campagne télé de la Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec (FIQ) « Une chance qu’on s’a ». Jean-Pierre Ferland a accepté de prêter sa voix et les paroles de sa célèbre chanson à leur cause.

La campagne cherche, en cette période d’austérité, à donner une image positive du milieu de la santé et à rappeler le rôle essentiel que jouent les infirmières, infirmières auxiliaires, inhalothérapeutes et perfusionnistes dont la mission est d’aider, d’écouter, d’accompagner et de soigner.

La FIQ a pu faire entendre la voix de ses membres à travers toutes les régions du Québec : la campagne jouissait d’un important placement à la télé, dans des salles de cinéma et sur le Web. Un volet radio et du contenu pour les réseaux sociaux a également été développé.

Cette offensive télé s’inscrit dans le cadre de la campagne «Ça suffit, laissez nous soigner».

En septembre, un premier volet mettait en vedette Vincent Vallières.

Depuis, la campagne a également été déployée sur les autobus, dans les abribus, sur les panneaux routiers et dans de nombreux journaux et hebdos partout au Québec.

Un nouveau site pour la FTQ

Un nouveau site pour la FTQ

Upperkut a été mandatée pour revoir entièrement le site web de la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ).

L’agence a donc collaboré à la refonte afin de mieux servir les 600 000 membres de la Fédération.

Depuis le lancement du nouveau portail, la FTQ peut maintenant communiquer plus efficacement et s’adapter à tous les types d’appareils utilisés par les visiteurs, qu’il s’agisse d’ordinateurs, de tablettes ou de téléphones intelligents.

Le nouveau site se devait de mieux représenter tous les éléments qui composent la FTQ, accorde une part importante au contenu provenant des conseils régionaux et des syndicats affiliés.
L’outil, qui est optimisé pour les moteurs de recherche et pour le partage sur les médias sociaux, a d’ailleurs été conçu dans l’optique de permettre aux différents administrateurs de tous les sites associés à ftq.qc.ca de gérer facilement leurs données et leurs publications de façon autonome et sécuritaire.

Tant par son design que par son architecture, ce nouveau site a pour objectif de mieux représenter l’ensemble de la grande famille de la FTQ en accordant une part importante au contenu issu des conseils régionaux et des syndicats affiliés.

Avec le nouveau site, on pourra d’autant plus parler d’une force en action sur le Web.

Aller au site

SpeakVert: quand des voix s’unissent par respect pour notre langue et notre environnement

SpeakVert: quand des voix s’unissent par respect pour notre langue et notre environnement

En février dernier, de nombreuses voix de tous horizons s’élevaient pour lancer un message d’indignation et d’opposition face à l’Office national de l’énergie (ONÉ) du Canada. Upperkut a contribué à ce que le message soit vu, lu et entendu.

Plus d’une vingtaine de groupes citoyens, agricoles, environnementaux, syndicaux et de défense de la langue française se sont levés d’une voix commune sous la bannière
« SpeakVert ! » pour s’opposer au refus de l’ONÉ de fournir aux citoyens francophones du Québec une traduction officielle des 30 000 pages déposées en anglais seulement par TransCanada au sujet du projet d’oléoduc Énergie Est, qui touchera plus de 2000 propriétaires fonciers au Québec, sans compter un grand nombre de communautés.

Upperkut a donc développé la signature graphique de #SpeakVert, ainsi qu’un site Web et des outils de promotion de la cause sur les médias sociaux. L’agence, qui a assuré les relations de presse pour les différents événements liés à la campagne, a permis à la coalition de bénéficier d’une excellente couverture médiatique. En plus d’avoir vu leur cause traitée à la radio et dans les journaux (Le Devoir, La Presse Canadienne, etc.), les porte-parole de #SpeakVert ont été entendus sur un bon nombre de chaînes télévisées (Radio-Canada, TVA, LCN, Canal Argent, etc.).

Le regroupement, non partisan, a entrepris de déployer diverses actions citoyennes afin de mettre pression sur l’ONÉ pour qu’il suspende les processus en cours tant et aussi longtemps qu’une documentation finale et complète du projet Énergie Est ne sera pas disponible en français également.

Les nombreux organismes appuyant le front commun sont : l’Association des propriétaires privés, agricoles, acéricoles et forestiers (ApPAF), l’Association québécoise de lutte contre la pollution atmosphérique (AQLPA), la Coalition Vigilance Oléoduc, la Confédération des syndicats nationaux (CSN), le Conseil central Montréal métropolitain de la CSN, le chapitre montréalais du Conseil des Canadiens, la Coalition québécoise pour une gestion responsable de l’eau Eau Secours!,ENvironnement JEUnesse (directeur général : Jérôme Normand), Équiterre, la fondation David Suzuki, Greenpeace Canada, Mouvement STOP oléoduc, Nature Québec, les Pétroliques Anonymes, le Regroupement national des conseils régionaux de l’environnement, le Regroupement vigilance hydrocarbures Québec, Sierra Club Québec, la Société pour la Nature et les Parcs Québec, la Société Saint-Jean Baptiste (SSJB) de Montréal, les SSJB de la Maurice et du Centre-du-Québec, la Société pour vaincre la pollution.

Vincent Vallières s’associe à la FIQ pour la campagne «Ça suffit.»

Vincent Vallières s’associe à la FIQ pour la campagne «Ça suffit.»

La Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec (la FIQ) fait équipe avec l’agence de communications sociales Upperkut pour lancer la nouvelle campagne de valorisation pour les professionnelles en soins, mettant en vedette l’auteur-compositeur-interprète Vincent Vallières.

La cause des soins de santé sécuritaires et de qualité, à l’aube de la « réforme Barrette » ainsi que la lutte des professionnelles en soins sera portée par une des voix les plus appréciées de la scène culturelle québécoise. Fort de 15 nominations à l’ADISQ, de trois prix Félix dont un pour le désormais classique de la chanson d’ici « On va s’aimer encore », Vincent Vallières collabore avec la FIQ pour dire « Ça suffit. Laissez-nous soigner. »

« Quand les membres de la FIQ m’ont demandé de les appuyer, j’ai tout de suite dit oui. », affirme d’emblée Vallières, que l’on pourra voir au petit écran et sur le Web, aux côtés de Régine Laurent, la présidente de la FIQ dans une campagne de sensibilisation et de mobilisation déclinée sur plusieurs plateformes. L’auteur-compositeur-interprète, dont le père est infirmier, est bien conscient que les professionnelles en soins se donnent corps et âme, à chaque jour, pour soigner la population.

C’est ce désir de prodiguer aux Québécoises et aux Québécois des soins sécuritaires et de qualité qui est à la base de la campagne de sensibilisation conçue et orchestrée par l’agence de communications sociales Upperkut.

En plus de la télévision, on pourra entendre Vincent Vallières et la présidente de la FIQ à la radio. On retrouvera également le message de la FIQ sur le Web, dans les réseaux sociaux, en affichage extérieur ainsi que dans les journaux.

À PROPOS DE LA FIQ

La Fédération représente près de 65 000 professionnelles en soins infirmiers et cardiorespiratoires, soit la grande majorité des infirmières, infirmières auxiliaires, inhalothérapeutes et perfusionnistes œuvrant dans les établissements publics québécois. Pour en savoir plus : www.fiqsante.qc.ca

Le Quartier des Spectacles : McLaren, Mur à Mur

Le Quartier des Spectacles : McLaren, Mur à Mur

Norman McLaren a tout au long de sa carrière expérimenté et innové avec son moyen d’expression, le cinéma d’animation. Le Quartier des spectacles de Montréal et l’Office national du film du Canada (ONF) se sont associés pour souligner du 11 avril au 1er juin 2014 le 100e anniversaire de naissance de l’artiste en lui dédiant l’ensemble des façades de vidéoprojection du Quartier des spectacles de Montréal dans un parcours McLaren Mur à Mur.

Un anniversaire auquel Upperkut a participé en concevant deux vidéos à la demande du Quartier des spectacles de Montréal : la première, afin de générer une conversation autour de l’événement à venir, puis une seconde pour présenter les œuvres en contexte et témoigner de l’expérience participative du projet. «L’héritage de McLaren est fondateur dans notre façon d’aborder l’animation, d’affirmer Marc Hallé, directeur de studio chez Upperkut. Son œuvre est éminemment contemporaine.»

L’ensemble comporte deux volets : d’une part, trois oeuvres interactives créées par les Montréalais Kid Koala (en collaboration avec Hololabs), Theodore Ushev (en collaboration avec Iregular) et le studio Daily tous les jours; d’autre part, quatre films lauréats d’un concours international lancé à l’occasion de cet événement spécial.

Situé au cœur de la métropole, le Quartier des spectacles regroupe des espaces, où se produisent moult festivals et événements et où l’on présente des installations urbaines avant-gardistes. Creuset pour les nouvelles technologies multimédias, le Quartier des spectacles confère à la métropole ses lettres de noblesse dans le domaine.

Le Quartier des spectacles : pour vivre la rencontre avec la culture et toute son effervescence

Le Quartier des spectacles : pour vivre la rencontre avec la culture et toute son effervescence

Le Quartier des spectacles forme le cœur culturel de Montréal. Il réunit, dans 1 km2, plus de 80 lieux de diffusion culturelle, dont 30 salles de spectacle, 40 festivals et 8 places publiques animées. Chaque année, il attire des millions d’amateurs de culture, grâce à sa riche programmation intérieure et extérieure.

Upperkut a reçu le mandat de concevoir et produire les capsules promotionnelles visant à promouvoir les rentrée culturelle des dernières saisons.

«Le défi de ce projet consistait à présenter toute la richesse et l’éclectisme de l’extraordinaire programmation du Quartier, sans jamais perdre de vue l’inventivité qui anime notre client. Upperkut, qui place les nouvelles technologies de communication et l’art sous toutes ses formes au cœur de sa créativité, est fière de participer au rayonnement de Montréal à travers le Québec et partout dans le monde», de préciser Marc Hallé, directeur du studio, producteur et co-réalisateur des capsules.

Douze mois par année, à toute heure du jour, Montréalais et visiteurs affluent dans ses festivals et espaces publics. Allié à un cadre urbain unique et mis en lumière de façon audacieuse, le Quartier des spectacles est une destination incontournable pour vivre la rencontre avec la culture et toute son effervescence.

Notre cœur bat à gauche… et au rythme du 35e Congrès du CCMM-CSN

Notre cœur bat à gauche… et au rythme du 35e Congrès du CCMM-CSN

Du 10 au 14 juin dernier, le Conseil central du Montréal métropolitain (CCMM-CSN) tenait son 35e Congrès au Palais des congrès de Montréal. Upperkut a été mandatée pour assurer les communications publicitaires, graphiques et web.

«Parce que nous partageons des valeurs intrinsèques communes avec les mouvements syndiqués, on a pris un immense plaisir à travailler avec l’équipe du CCMM-CSN. À chacune des étapes de création et d’idéation, nous avons proposé, discuté et échangé.» de déclarer Serge Leathead, président d’Upperkut.

Nous avons conçu tous les outils et employé tous les moyens qui participent à la réussite d’un événement d’une telle ampleur, et ce, dans une optique durable. Notre équipe a été impliquée à maints moments et sur plusieurs aspects de l’organisation de l’événement; du développement de la thématique et de la plateforme visuelle, jusqu’aux affiches, panneaux de signalisation, projections d’arrière-plan, macarons, cahiers du militant et même des vidéos de mobilisation», de rapporter Marc Hallé, directeur du studio.

Grâce à  une stratégie web ambitieuse et à la création de contenu pertinent, l’événement a également été l’occasion de mobiliser une nouvelle communauté Facebook.

Pour clore ce congrès, Upperkut a orchestré la Soirée de solidarité, un party de clôture haut en couleur avec des artistes de la relève dont Odaya, Thierry Bruyère et Karim Ouellet.

Upperkut avait également été mandatée pour réaliser et produire la Soirée de solidarité.  Voir Karim Ouellet fait lever le party à la Soirée de solidarité du 35e Congrès du CCMM.

Le Marché Casse-Noisette

Le Marché Casse-Noisette

Le Marché Casse-Noisette a été mis sur pied en 2010 par Les Grands Ballets Canadiens de Montréal. Fidèle à une tradition européenne qui fleurit maintenant en Amérique du Nord, cet incontournable du temps des fêtes permet de financer les activités du Fonds Casse-Noisette.

On y trouve des cadeaux exclusifs dans une ambiance féérique, à l’image du ballet de Tchaïkovski qui a fait rêver tant de générations depuis plus d’un siècle.

Partenaire depuis 7 ans de ce fleuron de notre culture nationale, Upperkut a chorégraphié tous les aspects des communications de l’événement, qui vont de la conception des campagnes télé, affichage et imprimé, en passant par la création des signatures graphiques et textuelles, sans oublier les produits dérivés et le design de l’environnement du marché qui a accueilli plus de 35 000 personnes à sa dernière édition.

Lancé spécifiquement dans le but de financer le Fonds Casse-Noisette pour enfants, l’édition 2013 du Marché a amassé 75 000 $ et a permis à des enfants issus de milieux défavorisés de participer à des ateliers éducatifs, en plus d’assister à une représentation du ballet Casse-Noisette et venir en aide à la production du spectacle en permettant la restauration des décors et des costumes.

Les Grands Ballets

Les Grands Ballets

Upperkut œuvre avec Les Grands Ballets Canadiens de Montréal depuis bientôt sept ans. Au fil du temps, l’agence a secondé dans plusieurs de ses défis de communication la grande compagnie de ballet fondée en 1957 par Ludmilla Chiriaef.

L’agence a pu participer au développement du logo des Grands Ballets et à la réalisation et à la production des campagnes publicitaires pour lancer les programmations saisonnières, incluant la production de capsules promotionnelles destinées à la télé ou aux réseaux sociaux.

« Évidemment, le milieu culturel subit de grandes pressions financières depuis l’avènement des gouvernements conservateurs. Il nous faut redoubler de créativité pour développer des concepts efficaces et originaux qui tiennent compte des impératifs financiers du milieu culturel. C’est un grand défi et un grand honneur de travailler pour cette grande institution de chez nous », de préciser Serge Leathead, président de l’agence.

Upperkut a également signé le développement du Marché Casse-Noisette et les plateformes de communication pour les trois derniers grands galas annuels de financement des Grand Ballets, en plus de réaliser la plateforme graphique de Danse Thérapie.