Fil de contenus

L’égalité sans limites pour le Collectif 8 mars et Upperkut

L’égalité sans limites pour le Collectif 8 mars et Upperkut

Cette année encore, l’agence Upperkut a été choisie pour créer et produire la campagne du Collectif 8 mars, qui fait la promotion de la Journée internationale des femmes dont la thématique, cette année, est « L’égalité sans limites ».

Les membres du Collectif ont été impliquées à toutes les étapes du processus. L’agence Upperkut a coordonné le tout et pour l’occasion a travaillé avec la designer graphique et directrice artistique Noémie Darveau, dont l’œuvre graphique inédite a notamment été déclinée en affichage, sur le web et sur les réseaux sociaux.

« En proposant un symbole infini, et un clin d’œil à la journée du 8 mars, nous pouvions non seulement rendre hommage aux luttes d’hier, d’aujourd’hui et de demain, mais aussi, grâce à tous les mots qui remplissent la forme, rappeler l’essence des valeurs portées par les femmes qui se mobilisent partout au Québec. », explique Catrinel Vasilescu, chargée du projet chez Upperkut.

De son côté, Caroline Jacquet, coordonnatrice du projet pour le Collectif 8 mars, conclut en soulignant que « nous voulons donner le goût aux femmes de partout au Québec de se célébrer, de s’encourager et de travailler à un monde d’égalité sans limites pour toutes ! »

À propos du Collectif 8 mars

Le Collectif 8 mars représente plus de 700 000 femmes au Québec. Il est formé de l’Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS), de la Centrale des syndicats démocratiques (CSD), de la Confédération des syndicats nationaux (CSN), de la Centrale des syndicats du Québec (CSQ), de la Fédération autonome de l’enseignement (FAE), de la Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec (FIQ), de la Fédération des femmes du Québec (FFQ), de la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ), du Syndicat de la fonction publique et parapublique du Québec (SFPQ) et du Syndicat de professionnelles et professionnels du gouvernement du Québec (SPGQ).

L’appétit vient en donnant!

L’appétit vient en donnant!

C’est sous le thème « L’appétit vient en donnant » que le groupe communautaire L’Itinéraire sa toute nouvelle campagne de sensibilisation, signée Upperkut, qui vise à faire connaître la carte-repas auprès du grand public montréalais.

En offrant une carte-repas de l’Itinéraire on peut aider une personne à revenu modeste à se nourrir à peu de frais et avec dignité, sans avoir recours à une soupe populaire. Les plus démunis peuvent l’échanger contre un repas complet auprès du Café l’itinéraire, ou auprès d’autres établissements d’économie sociale tels que le Comité social Centre-Sud, MultiCaf, le Resto Plateau, le Phare et le Chic Resto Pop.

Pour 6 $, un être humain peut ainsi subvenir à son besoin le plus primaire : se nourrir. Les donateurs peuvent acheter des cartes et laisser le soin aux intervenants de les distribuer aux personnes dans le besoin, ou encore les distribuer eux-mêmes aux personnes qu’ils croisent dans la rue.

« Upperkut donne de son temps et de ses ressources. », de préciser Serge Leathead, président d’Upperkut. « Nous sommes heureux de participer à un si beau et grand projet. La pauvreté et l’isolement sont des maux qui nous touchent tous directement ou indirectement et nous devons agir, chacun à notre manière. »

La campagne, déclinée en panneaux rétro-éclairés et en panneaux imprimés, est déployée dans les restaurants, les bars, les campus et les arénas de la grande région de Montréal et ses environs.

Pour faire un don : itineraire.ca/faire-un-don

À propos de L’Itinéraire

Le Groupe communautaire L’Itinéraire est une entreprise sociale qui offre des solutions aux individus qui souhaitent évoluer en société, et qui ont la volonté d’entreprendre des projets d’affaires à échelle humaine. L’Itinéraire responsabilise ces personnes et les aide à développer leur pouvoir d’agir sur leur condition financière et sociale par leur implication dans des projets d’économie sociale. Les participants à nos programmes sont des personnes vulnérables, soit des hommes et des femmes, jeunes ou âgés, à faible revenu ou sans emploi, vivant notamment en situation d’isolement social, de maladie mentale ou de dépendance.

Une campagne de sensibilisation contre le dopage

Une campagne de sensibilisation contre le dopage

« La consommation de produits dopants a de nombreux impacts néfastes sur la santé des athlètes qui en font usage. Malgré le caractère illicite et dangereux de ces substances interdites, on constate que l’utilisation de ces produits s’étend désormais à tous les niveaux de compétition et affecte tristement des athlètes de plus en plus jeunes. » explique Alexandre Choko, boxeur.

«À titre de citoyen corporatif, Upperkut assume ses responsabilités sociales. Nous faisons partie de la communauté et nous devons y participer. Prévenir le dopage en intervenant auprès des jeunes pour faire de la prévention nous semblait une juste cause qu’on devait supporter», ajoute Serge Leathead, président de l’agence Upperkut.

De concert avec le boxeur Alexandre Choko, également auteur et entrepreneur, l’agence Upperkut, a conçu une campagne de communications publiques pour sensibiliser le public en général et les athlètes de tous niveaux, en particulier. La campagne sera diffusée à la télé grâce à l’appui du Réseau des sports (RDS), ainsi que dans les réseaux sociaux et les cinémas Guzzo.

« J’ai décidé d’intervenir auprès des jeunes futurs athlètes afin de les amener à pratiquer divers modèles d’entraînement, à adopter diverses nouvelles approches nutritives pour garder la former et se dépasser en comprenant qu’il n’y a pas de raccourci à l’effort comme disait Angelo Dundee, le célèbre entraîneur de Muhammad Ali», de conclure Alexandre Choko.

Le spot télé peut être visionné ici : https://vimeo.com/181638966

On peut également entendre Alexandre Choko qui parle de la campagne dans une entrevue web ici : https://vimeo.com/181638253

Visitez le site Web

L’homme aux ciseaux

L’homme aux ciseaux

C’est sous le thème de l’horreur que la Fédération autonome de l’enseignement (FAE) lançait sa plus récente campagne de sensibilisation.

Pour l’occasion, Upperkut a développé le concept de L’homme aux ciseaux, inspiré des films d’horreur et de série B des années 40 et 50.

La vidéo, produite et scénarisée par l’agence, présentée comme une bande-annonce, visait à dénoncer les dommages causés par deux ans de coupes sous le gouvernement de Philippe Couillard et à sensibiliser la population à leur impact sur l’école publique, les profs et les élèves.

Diffusée à la télévision et sur le Web, la bande-annonce s’est avérée un franc succès.

Pour visionner la vidéo, cliquez ici.

À PROPOS DE LA FAE

La Fédération autonome de l’enseignement regroupe huit syndicats qui représentent quelque 32 600 enseignantes et enseignants francophones du Québec.

 

Procurez-vous le Profmatic 2015 !

Procurez-vous le Profmatic 2015 !

La Fédération autonome de l’enseignement (FAE) dévoilait tout récemment sa dernière campagne, signée Upperkut.

Forte du succès retentissant de L’école bon marché, sa campagne précédente, la FAE a de nouveau mandaté l’agence Upperkut pour continuer de permettre au grand public de prendre conscience des problèmes vécus au quotidien par les enseignantes et les enseignants.

La campagne devait être développée afin de sortir avant la rentrée des classes 2015, soit durant la période la plus intense des négociations avec le gouvernement. C’est ainsi qu’est né le Profmatic 2015.

Largement diffusée sur les réseaux sociaux et à la télévision, la vidéo au ton humoristique et ironique a été visionnée près de 250 000 fois. La campagne a contribué à permettre à la FAE de sensibiliser la population à l’urgence de la situation et de la mobiliser afin de supporter les enseignantes et les enseignants.

Pour visionner la vidéo, cliquez ici.

À PROPOS DE LA FAE

La Fédération autonome de l’enseignement regroupe huit syndicats qui représentent quelque 32 600 enseignantes et enseignants francophones du Québec.

Connaissez-vous l’école bon marché?

Connaissez-vous l’école bon marché?

Se préparant à d’intenses négociations avec le gouvernement, les enseignantes et les enseignants de la Fédération autonome de l’enseignement (FAE) ont voulu marquer les esprits avec une campagne publicitaire à fort impact.

La toute nouvelle campagne cible le grand public pour lui faire prendre conscience de la difficile situation vécue par les enseignantes et enseignants ainsi que les conséquences des coupes sur les services aux étudiants.

La stratégie créative vise à utiliser l’humour et l’ironie pour envoyer un message clair et percutant aux parents d’élèves : les écoles publiques sont fauchées. Dans cet esprit, Upperkut a développé la campagne « L’école bon marché ».

Largement diffusée à la télévision et sur les réseaux sociaux (208 196 vues), la campagne a été commentée par plusieurs influenceurs d’émissions d’affaires publiques, ainsi que sur Twitter.

Pour visionner la vidéo de la campagne, cliquez ici.

À PROPOS DE LA FAE

La Fédération autonome de l’enseignement regroupe huit syndicats qui représentent quelque 32 600 enseignantes et enseignants francophones du Québec.

Pour chaque objet, ILYA un terme français.

Pour chaque objet, ILYA un terme français.

Le service de la santé et de la sécurité du travail de la FTQ, en collaboration avec le service de la francisation de la FTQ, dévoilait en mai dernier sa nouvelle campagne de sensibilisation

La campagne, signée Upperkut, vise à promouvoir l’utilisation de la terminologie française dans le secteur de l’automobile, un domaine où la terminologie s’est plus souvent qu’autrement imposée d’emblée.

Des visuels empreints d’humour présentent des pièces en leur attribuant à la fois leur surnom convenu en anglais, version « produit scandinave », et le terme approprié en français. Ainsi, un « Gaskett » est en fait un joint de culasse, alors qu’un « Ouayepür » est une lame d’essuie-glace ou qu’un « Oüinshill » est en réalité un pare-brise.

La campagne, principalement déployée en milieux de travail et sur le Web, souhaite encourager les travailleuses et les travailleurs à réclamer la terminologie française, afin d’éviter des situations fâcheuses ou même des accidents.

À PROPOS DE LANGUE DU TRAVAIL

Ce portail est le fruit des efforts de plusieurs partenaires provenant de part et d’autre de l’Atlantique. Il a été réalisé avec l’aide des membres de la Table sectorielle de l’industrie aérospatiale de la Fédération des travailleurs du Québec (FTQ) et de la Confédération générale du travail de France (CGT). On compte maintenant parmi les partenaires la Confédération des syndicats nationaux (CSN), la Centrale des syndicats du Québec (CSQ), la Centrale des syndicats démocratiques (CSD) et la Fédération autonome de l’enseignement (FAE). Ce projet a été rendu possible grâce à une subvention de l’Office québécois de la langue française, dans le cadre de son Programme de soutien aux associations pour la promotion de la francisation dans les entreprises.

Les outils peuvent se retourner contre vous!

Les outils peuvent se retourner contre vous!

Le portail Langue du travail lançait en septembre dernier sa toute nouvelle campagne pour la table sectorielle de l’automobile. La campagne, signée Upperkut, vise à sensibiliser à l’impact de l’usage de la langue par rapport à l’enjeu de la sécurité au travail.

Afin de démontrer que « les outils peuvent se retourner contre vous », des visuels ont été développés, illustrant différents outils transformés en armes dangereuses. Ainsi, une clé plate devient un boomerang, alors qu’une torche se transforme en grenade et un écrou en balle de fusil.

Les outils sont accompagnés du message de prévention suivant :

Assurez-vous que vous outils de travail ne se retournent pas contre vous. Exiger vos outils et documents de travail en français peut éviter un accident.
Une erreur de compréhension peut entraîner des conséquences fâcheuses. Évitez toute confusion. Assurez votre sécurité. Exigez et utilisez la terminologie française.

Déployés en milieu de travail et sur le Web, les visuels de la campagne s’avèrent un franc succès auprès des travailleurs et des travailleuses.

À PROPOS DE LANGUE DU TRAVAIL

Ce portail est le fruit des efforts de plusieurs partenaires provenant de part et d’autre de l’Atlantique. Il a été réalisé avec l’aide des membres de la Table sectorielle de l’industrie aérospatiale de la Fédération des travailleurs du Québec (FTQ) et de la Confédération générale du travail de France (CGT). On compte maintenant parmi les partenaires la Confédération des syndicats nationaux (CSN), la Centrale des syndicats du Québec (CSQ), la Centrale des syndicats démocratiques (CSD) et la Fédération autonome de l’enseignement (FAE). Ce projet a été rendu possible grâce à une subvention de l’Office québécois de la langue française, dans le cadre de son Programme de soutien aux associations pour la promotion de la francisation dans les entreprises.

Upperkut fait une croix sur ses anciens locaux

Afin de poursuivre notre croissance, nous cherchions des locaux inspirants et polyvalents qui seraient suffisamment grands pour nous permettre d’intégrer au sein de l’agence des services de production de contenu vidéo et audio. Le sous-sol de l’Église Saint-Jean-Baptiste de Montréal, situé à l’angle des rues Rachel et Drolet, nous est apparu alors comme une révélation !

(suite…)