Fil de contenus

UPPERKUT SIGNE L’APPLICATION IPHONE DE DIDIER ZE MIME

montage_iphone

Le 15 octobre aura lieu le lancement du nouveau projet de Didier Lucien au théâtre Juste pour rire. L’agence à travaillé sur des illustrations pour plusieurs jeux qu’y seront sur le site web ainsi qu’une application iPhone qui devrait sortir très prochainement dans le apple store. On s’est vraiment bien amusés sur ce projet, Didier nous a vraiment laissé carte blanche sur la réalisation des illustrations et tout le studio est franchement très heureux du résultat.

Longue vie aux mimes !

Un nouveau mur pour le studio d’Upperkut

upperkut_mur-crazy-apes

La semaine dernière j’ai invité mes chums du crazy apes crew à venir m’aider à réaliser le mur du studio. Après le vernissage de notre expo vendredi on est allé se coucher aux petites heures du matin pour ensuite se réveiller peu de temps après. Y a pas à dire le manque de sommeil, les vapeurs de peinture et l’abus d’alcool ont aidé à faire surgir un univers assez éclaté sur le mur. On laisse le blanc de côté et on dit bonjour aux couleurs !

EMBALLAGE SPÉCIAL POUR RED BULL COLA

Red_bull

Pour le lancement de Red Bull Cola, Design Friendship a créé une boîte promotionnelle fait à la main. La boîte contient les 17 ingrédients naturels clés de la composition du Red Bull Cola dont le goût rappel le Coca-cola. La recette du cola naturel n’est pas secrète, Red Bull est remonté dans le temps pour nous offrir un cola dont la formule est traditionnelle. Il est le seul cola 100% naturel fait de noix de Kola et de feuilles de Coca.

La boîte regroupe les 17 ingrédients naturels à leur état brut, dont feuille de Coca, Noix de Kola, Citron/Lime, Clou de Giroffe, Canelle, Cardamome, Pin, Corn mint, Galangal, Vanille, Gingembre, Macis, Cocoa, Liquorice, Orange et Graines de moutarde.

Le Red Bull Cola n’est pas encore disponible sur le marché canadien, mais un voyage vers l’Europe ou juste de l’autre côté de la frontière donnera accès ce cola naturel.
Un toast!

POUR L’AMOUR DE LA PHOTOGRAPHIE

On vous a déjà parlé de Damian Siquieros auparavant, mais oui ! C’est le photographe avec qui nous avons travaillé lors du shooting pour notre photo d’équipe. Je sais que ça fait quelques temps qu’on vous dit que les photos vont bientôt arriver, mais là c’est vrai. Bon, revenons à Damian, Damian qui est originaire du Mexique et qui a un style et un univers photographique très unique à lui-même, on a donc cru bon de lui poser quelques questions pour connaitre sa démarche artistique et qu’il nous parle un peu de ses aspirations maintenant qu’il demeure à Montréal.

LA TYPOGRAPHIE À L’HONNEUR AVEC DESIGN PROJECTIONS

affiches_designprojectionHier soir avait lieu la première édition, de Design projections, un projet qui visait à porter le design graphique au grand écran. Une idée de Martin L’Allier et Jean-François Proulx.

Les deux designers graphiques montréalais issus de l’UQAM, nous offraient hier un programme complet : vidéoclips, génériques d’ouverture, films d’art et finalement un long métrage, Typeface, en première canadienne. Ce documentaire trace le portrait de la dernière manufacture de caractères typographiques de bois en Amérique du Nord, une discipline en voie de disparition qui connaît pourtant depuis quelques années un regain de vie.

La belle salle Fellini de l’eXcentris, qui a récemment changé sa vocation pour inclure théâtre et musique, était remplie à craquer pour l’occasion par d’anciens étudiants, des professeurs, des designers professionnels de toutes sortes, de simples enthousiastes du 8e art, et de plusieurs chômeurs (les temps sont durs pour les designers!).

Les spectateurs enthousiastes auraient aimé prendre un verre dans le nouveau lounge de l’eXcentris, pour discuter du film, de la typo et des potins du milieu mais malheureusement le lounge était fermé et les quelques centaines de spectateurs ont dû quitter les lieux afin de trouver un autre endroit pour poursuivre la soirée.

Mon coup de coeur : le ton «tristounet» que la réalisatrice de Typeface, Justine Nagan, a insufflé à son documentaire, réussissant du coup à nous faire prendre conscience qu’avec la venue du numérique d’autres disciplines artistiques risquent de disparaître, à défaut de se renouveler.

Mon bémol : la qualité de la projection sur grand écran laissait à désirer par moment. Les organisateurs nous promettent que le tout sera corrigé pour la prochaine édition.

Liens à suivre : Design projections et Typerface

LA CULTURE À MONTRÉAL

graffiti_mural-montreal

attack01

Le week end dernier à l’occasion des journées de la culture et avec l’aide de quelques amis nous avons créé une murale aux inspirations très «série-b-èsque» mexicaine.

Si ça vous dit de voir le mur, allez jeter un coup d’œil dans la ruelle sur Mont-Royal et St-Denis, juste à côté de la célèbre binerie.

PACKAGING CHRISTIAN LOUBOUTIN

Christian_Louboutin

Le sophistiqué designer/cordonnier Christian Louboutin a lancé son propre champagne en collaboration avec le célèbre vignoble Piper Heidsieck. Pour souligner l’évènement, ils ont produit un coffret-cadeau en édition limitée dans lequel on retrouve un verre en forme de chaussure (stiletto) designé par Christian Louboutin. Un verre que nous verrons probablement bientôt à l’écran dans le prochain film Sex and the City.

Vous pourrez vous procurer ce bijou, exclusivement sur le site Colette, à compter du 26 octobre.

LE SEXE DANS LA PUB

DieselAD

La marque italienne DIESEL lance une nouvelle campagne pour promouvoir leur ligne de sous-vêtements. Des images provocatrices, à caractère sexuel, font l’objet de cette campagne qui rejoint étroitement le look American Apparel : Ados trash et nudité cheap. Si le sexe dans les pubs aide à vendre, la frontière entre pornographie et sex appeal s’amincit d’année en année.

En 2005 une étude démontrait que des filles representées de manière sexy influencent la vente de produit chez 48% les hommes, contre seulement 8% chez les femmes dont l’intention d’achat se trouve considérablement réduit. Toutefois, la mémorisation des annonces à caractère sexuel est reste moins bonne que celles traditionnelles, ceci  autant chez les femmes que chez les hommes. L’usage de l’image sexuelle dans la publicité a été critiqué et controversé sur plusieurs aspects, mais aujourd’hui les arguments se compliquent.

L’image de la femme sexy (cheesecake) est utilisée depuis le début de la publicité, mais depuis quelques années il en est autant pour l’image de l’homme sexy (beefcake). Les hommes sont aussi dénudés que les femmes et de plus en plus jeune sans écarter les mouvements « androgyne » et « homo-érotique » dont Calvin Klein a été le premier à exploiter.

Cette nouvelle campagne de DIESEL soulève bien des questions, notamment la nature des messages véhiculés aux jeunes consommateurs ainsi que leurs influences sur notre société et son avenir. La célébration du sexe, de la drogue et de l’alcool dans les annonces qui ciblent une jeune audience en quête d’identité, devrait être interdite ou du moins sévèrement régularisée car elle est de nature immorale. Il y a eu de fortes réactions à l’égard de cette campagne et celle de American Apparel, principalement la colère chez les femmes et les parents.

En conclusion, aucune orginalité et tout simplement de mauvais goût.

SEX, DRUG & ALCOHOL

Fashioin_Junkie

« Fashioin junkie », June 2007
Agence: Zoo Advertising, Shanghai, China

Les campagnes publicitaires de SISLEY ont souvent été choquantes, mais celle-là remporte la médaille. Même si elle date de 2007, cette annonce vient appuyer la réflexion de l’article ci-dessus « Le sexe dans la pub ». Après la célébration du sexe dans la pub, c’est au tour de la drogue et de l’alcool. L’univers est glam et les filles sont extrêment jeunes, maigres mais surtout gelées…

Simplement dérangeant!

KARKWA AU LION D’OR

Le 1er septembre dernier au Cabaret Lion d’Or avait lieu le spectacle acoustique de nos amis de Karkwa. Upperkut en a profité pour aller les filmer et leur poser quelques questions en coulisse.

L’ART DANS LA PUB

enfant

72,000 children were seriously burnt in Mexico last year. Don’t leave matches around children.

Une série de trois affiches présentant des visages d’enfants souffrants a été développée par Young And Rubicam, Mexico, pour la Michou y Mau FoundationCette campagne vise à rappeler aux adultes les conséquences de laisser traîner ses allumettes. Cette œuvre est intéressante à plus d’un niveau. Remarquez tout d’abord les nuances dans les tons de blanc et de gris qui sont créées par l’ombre des allumettes de tailles différentes. Voilà un bon travail d’éclairage du photographe italien Paolo Gori.

Les mexicains sont souvent exposés à des publicités qui présentent des visages et des situations typiquement «américaines» et parfois même des pubs doublées. Notez ici les traits mexicains assumés. Le publicitaire cherche à toucher le groupe ciblé en lui présentant une image dans laquelle il peut reconnaître ses propres enfants. Il ne cherche pas séduire en présentant un modèle de beauté plastique nord-américain, il cherche à toucher.

Finalement l’originalité de la création engendre du bouche-à-oreilles, ou si vous préférez, du clavier à clavier, de nombreux blogueurs ayant relayé la nouvelle. Il est toutefois triste que le site Web de la fondation ne décline pas la thématique.

GUINNESS – 250 ANS D’HISTOIRE

guinness

Cette année la bière irlandaise Guinness, se refait une beauté pour fêter 250 ans d’histoire. La stout,  connue mondialement pour sa saveur et son aspect particulier lance un nouveau packaging de canettes. L’équipe de Jones Knowles Ritchie (à droite) a opté pour un design simple et direct en mettant de l’avant l’emblème traditionnel de la harpe. Une approche épurée qui favorise la perception de qualité du produit.

La brasserie historique de St. James a été fondée en 1759 par Arthur Guinness à Dublin.

JEAN DE LESSARD, DESIGNER DES NOUVEAUX BUREAUX D’UPPERKUT

jean_de_lessard_salle-de-bain

Nous sommes officiellement arrivés dans les nouveaux locaux. C’est grand, très grand, mais encore un peu trop vide ! C’est pourquoi, Upperkut a décidé de travailler avec le designer Jean de Lessard qui a déjà vu ses projets mainte fois primés et publiés dans différents magazines. La chimie entre Jean et notre équipe a fait germer des idées assez loufoques qu’on a hâte de réaliser. Le tout devrait être prêt à temps pour notre party puisqu’on célébrera notre 10ième anniversaire très bientôt.

On vous tient au courant des prochains changements.

DESIGN GRAPHIQUE : DESIGNING OBAMA

designingobama02

Barack Obama marque l’an zéro en matière de communications politiques. On parle désormais de l’avant et de l’après-Obama, notamment lorsqu’on aborde l’utilisation des réseaux sociaux par des marques, des organismes à but non lucratif ou des partis politiques.

Faut dire que cette campagne fut révolutionnaire à plus d’un niveau, en étant le point de convergence de phénomènes technologiques et sociaux divers. Aujourd’hui, le téléphone cellulaire, l’ordinateur portable et iPhone ou le Blackberry, sont les outils de base de l’organisation d’une campagne. Ce n’était pas le cas il y a 10 ans.

L’accès à Internet s’est répandu. Nous avons modifié notre manière de consommer la communication en l’intégrant dans notre manière de vivre. L’évolution se fait à une vitesse fulgurante. Tout va vite. Très vite. Les outils technologiques se sont démocratisés, offrant à chacun la possibilité d’avoir son propre site Web ou son propre blogue, de produire ses propres vidéos, de faire son propre montage, etc.

Puis les médias sociaux comme Youtube ont offert à tous une plate-forme de diffusion. Et les réseaux sociaux sont nés : Facebook et Twitter permettent non seulement de diffuser, mais de partager, d’échanger. Il devenait donc tout à fait normal pour l’équipe Obama de se servir du Web pour remplir une fonction sociale : mobiliser. Ainsi non seulement, pouvait-elle grâce au Web diffuser son contenu, mais encore pouvait-elle y créer des liens avec des électeurs qui relateraient son message, et peut-être pourquoi pas travailleraient à son élection? L’équipe des communications laissa donc les électeurs s’approprier les messages, les éléments graphiques et les affiches publicitaires. Les artistes et concepteurs publicitaires répondirent en cœur.

Le directeur des communications graphiques de la campagne Obama, Scott Thomas, a eu l’idée de rendre hommage aux «millions de supporteurs de la base» (grassroots supporters) en produisant un livre qui dépeint la campagne vue de l’intérieur, mais également de l’extérieur.

La campagne Obama fut un succès, notamment parce qu’elle fut propulsée par les multiples petits dons en ligne de ses supporteurs. Fier des miracles produits par la base militante Scott Thomas veut maintenant auto-publier le livre afin d’assurer l’intégrité et la qualité du livre, il l’offre en prévente sur le site designing-obama.com, sous diverses formes correspondant à des niveaux d’appui :

150 $ : édition spéciale Or avec votre nom imprimé.
100 $ : édition spéciale Argent avec votre nom imprimé.
50 $ : édition spéciale Blanche avec votre nom imprimé.
10 $ : version à télécharger.

Si l’objectif d’amasser 65 000 $ n’est pas atteint d’ici le 4 novembre le projet sera abandonné. Communication post-Obama exige : vous pouvez suivre Scott Thomas sur Twitter et l’entendre vous parler son projet dans une vidéos diffusée dans les réseaux sociaux.

MOTION DESIGN : THE FOREST

Qui n’a pas un jour rêvé de pouvoir laisser de côté tous ses problèmes et de simplement partir s’amuser dans un monde féerique ? La petite Antonia elle, oui ! C’est ce que ce petit film d’animation écrit et animé par le danois David Scharf raconte. The forest est un court métrage esthétiquement ahurissant du coté motion design et il est doté d’un scénario vraiment très mignon.

Bon visionnement !

ART & DESIGN : F.A.T.

Free Art and Technology Lab est un collectif de programmeurs, d’artistes et d’idéateurs américains qui intègrent les technologies à l’art et au design.

Le projet «tempt1 eyewriter» est un bon exemple de ce qu’ils accomplissent : un programme qui reconnaît le mouvement des yeux pour qu’une personne puisse créer sans avoir recours à ses bras.

LES DÉBUTS DE L’INTERNET

sex

Je me souviens une lointaine époque où Internet était un mot qui pouvait faire peur à plusieurs; une époque où les gif animés régnaient, tel Neptune, sur les flots alors peu agités du Web ; une époque où les hommes étaient des hommes et les femmes étaient en fait des hommes sous des pseudos.

C’était un temps où les geeks avaient un réel pouvoir de vie et de mort sur tous les sites Web de ce monde. Bref, c’était le bon temps et si vous êtes nostalgiques de votre modem 56k ou si vous versez encore une larme en revoyant la fameuse Hamster dance et bien vous sourirez en vous remémorant onze faits qu’y ont marqué l’internet que l’on connait aujourd’hui.

EMBALLAGE NATURE vs NATURE EMBALLÉE

naoto_fukasawa_packaging

SquareMelon

Lorsque dans le domaine de l’alimention un contenant arrive à singer l’emballage naturel de son contenu avec «goût», le facteur taste appeal est irréfutablement bien exploité. Ces images en sont la preuve (img. 1).

Le packaging de ce jus de fruits japonais, est une des intelligentes créations du designer industriel Naoto Fukasawa. La surface de l’emballage imite la couleur et la texture de l’emballage naturel du fruit, pour faire du produit un objet ainsi qu’une expérience sensorielle interpellant la vue, le touché et le goût. Ces charmants packagings sont produits dans 4 saveurs : banane, fraise, kiwi et… lait de soya.

Dans le monde du packaging, la création n’a pas de limite. Il y a encore beaucoup d’avenues à explorer allant au-delà du taste appeal. L’expérience tactile s’avère innovatrice, et piquera la curiosité de consommateurs de tous âges.

D’autre part lorsqu’en alimentation l’emballage naturel est modifié pour imiter un contenant, il ne s’agit que de fashion. Originaires du Japon, les melons carrés poussent dans des boîtes en bois qui les confinent dans le but de leur donner une forme autre que la leur. Carrée, triangulaire ou autre, la forme des pastèques a été modifiée pour des raisons de praticabilité. Les techniques ont été développées afin gagner de l’espace, faciliter le transport, et éliminer la rotation du fruit facilitant ainsi son tranchage.

Un «produit» créé dans le but d’«améliorer» la nature du fruit et faciliter son commerce, mais par contre ne le rend pas très abordable. Le prix de chaque melon s’élève à 10000 yens, l’équivalent d’environ 130 $ CDN, faisant de ce melon un produit de luxe.

S’il y a une limite à la création de packaging, elle s’arrête bien ici. La nature a designé les meilleurs emballages de tous les temps (littéralement) et l’humanité a pour devoir de la respecter. Laissons rouler les melons !

JOUONS AU MONOPOLY AVEC GOOGLE

mr-monopoly-art

Aujourd’hui est un jour spécial dans l’ère du célèbre jeu de table Monopoly car il s’associe avec google maps pour créer un terrain de jeu avec la terre dans monopoly city streets, en effet durant toute la journée il sera possible de construire des immeubles un peu partout sur la planète et bien entendu le but et de s’enrichir sur le dos des autres. L’idée d’associer google et monopoly nous vient de l’agence anglaise Tribal DDB qui devrait dévoilé le but de cette campagne sous peu j’imagine. Si vous voulez plus d’information le blogue Mashable explique bien le concept.

P.s : Je prends la barouette.